Un tueur en série sur la Highway 16, au Canada ?

Nicole Hoar, une planteuse d’arbre qui a disparu le long de la Highway 16 (Colombie Britannique), est la probable septième victime d’un tueur en série, après six meurtres et disparitions irrésolus le long de cette autoroute longue de 900km.

Les enquêteurs n’ont malheureusement pas assez de temps à lui consacrer. Ces femmes disparues et/ou assassinées entre 1990 et 1995, ne sont pas seulement les victimes d’un tueur, mais aussi celles d’une enquête : celle concernant Robert Pickton (soupçonné des meurtres d’une cinquantaine de femmes) dont toutes les polices fouillent la ferme à Port Coquitlam, près de Vancouver.
Le Capitaine Frank Heley, de Prince George, qui dirige l’unité enquêtant sur les meurtres de la Highway 16, a expliqué que son équipe a travaillé sur cette affaire pendant des années.
« Notre unité a examiné des rapports au sujet de femmes disparues, et notamment sur la Highway 16. Mais, malheureusement, notre unité ne travaille plus sur cette affaire, à présent. Notre unité a été éparpillé et envoyé à la ferme de Port Coquitlam« .

Robert Pickton est accusé des meurtres de 7 femmes, et il soupçonné d’en avoir assassiné bien plus. Le Capitaine Heley indique que son unité a perdu 14 de ses hommes sur 19. Ils sont tous à Port Coquitlam. Il ne reste que trois officiers pour travailler sur les disparitions de la Highway 16.

La Highway 16

La Highway 16

Nicole Hoar est la première femme qui disparaît de la Highway 16 depuis longtemps. Cette route reliant Prince George à Prince Rupert était très surveillée dans le passé, mais ce n’est plus le cas.
Les enquêteurs du Capitaine Heley, des profilers et des criminologues s’étaient même rencontrés à la fin de l’année 1994 pour discuter des meurtres irrésolus et savoir s’ils étaient l’oeuvre d’un tueur en série.
Les femmes disparues sont : Delphine Nikal, Cindy Burk, Ramona Wilson, Roxanne Thiara, Aleisha Germaine et Lana Derrick, qui venaient toutes de communautés travaillant ou vivant le long de la Highway 16. Seul quatre corps ont retrouvés.

Selon le Constable Mike Herchuck, de Prince George, « Le seul dénominateur commun entre ses disparitions et Nicole Hoar, c’est que Nicole était sur la Highway 16 alors qu’elle faisait de l’auto-stop. Nous ne pouvons pas dire, pour le moment, s’il a été enlevée ou agressée. On ne sait pas si on peut la relier aux autres disparitions« .

Une recherche aérienne et une battue ont été organisées pour tenter de retrouver Nicole Hoar, mais sans résultat. Les recherches avaient mobilisées plus de 100 volontaires originaires de Prince George ainsi que 11 communautés avoisinantes, qui ont passé quatre jours à chercher des indices.
Le Constable Herchuck explique que la police se concentre à présent sur l’enquête. « Nous n’arrêterons pas de la chercher« . Les enquêteurs doivent notamment vérifier plus d’une centaine d’appels téléphoniques et de « tuyaux ». Des personnes ont appelé pour dire qu’elles avaient vue Nicole Hoar à Nabaimo ou à Nelson, et même à Barrie, dans l’Ontario. Les policiers sont aussi allés dans des banques, des stations d’essence et des supérettes le long de la Highway 16 et ont collectés des centaines d’heures de cassettes vidéo qui doivent maintenant être examinées.

Meurtres du Highway of Tears