Bianchi nie être le « tueur aux doubles initiales »

L’un des deux “Hillside Stranglers”, Kenneth Bianchi, veut que le monde sache qu’il n’a pas commis les « meurtres des doubles initiales ».
Toutefois, les autorités locales, bien qu’elles ne considèrent pas Bianchi comme un suspect sérieux pour ces meurtres, affirment ne pas être prêtes à l’exonérer totalement.

Trois jeunes filles dont les prénoms et noms commençaient pas la même lettre ont été violées et étranglées à Rochester au début des années 1970 :
– Carmen Colon, 10 ans, en novembre 1971
– Wanda Walkowicz, 11 ans, en avril 1973
– Michelle Maenza, 11 ans, en novembre 1973

3180866

Carmen Colon, Wanda Walkowicz et Michelle Maenza

 

Durant près de 20 ans, Bianchi a essayé, depuis sa prison de l’état du Washington, de pousser les enquêteurs à dire qu’il n’a pas commis ces meurtres. Il a écrit aux autorités locales et aux journalistes pour leur demander de ne plus le nommer comme suspect dans cette affaire.
Bianchi, qui a maintenant 57 ans, a été suspecté des meurtres parce qu’il vivait à Rochester au début des années 1970 et qu’il était vigile. Les enquêteurs pensaient qu’il avait pu convaincre les 3 fillettes de monter dans sa voiture en les impressionnant avec son uniforme.

Bianchi a été condamné à la perpétuité pour les meurtres de 2 femmes dans la région de Rochester. A la fin des années 1970, son cousin Angelo Buono et lui avaient violé, torturé et assassiné des jeunes femmes dans le sud de la Californie. Les enquêteurs californiens étaient parvenus à relier 9 meurtres aux deux cousins. Buono, qui est mort en prison en 2002, était lui aussi natif de Rochester.

Bianchi a fourni des informations qui prouveraient son innocence dans les 3 « meurtres des doubles initiales ». Il a par exemple offert une empreinte de ses poignets qui ont été comparées a une empreinte partielle relevée sur le cou de l’un des victimes. Il n’y a aucune correspondance. Son profil ADN ne correspond pas non plus aux preuves physiques découvertes sur l’une des victimes.

Mais la police explique qu’elle ne peut pas complètement dédouaner Bianchi car ils ne sont pas sûrs que les 3 meurtres ont bien été commis par le même homme.

error: Content is protected !!
WpCoderX