charles manson

Charles Manson est mort

« Considéré comme l’un des criminels les plus dangereux des Etats-Unis même en prison, Charles Manson, décédé dimanche en détention à l’âge de 83 ans, était un gourou psychopathe à l’origine de meurtres comme celui de l’actrice Sharon Tate, dont la sauvagerie a profondément choqué l’Amérique et au-delà.

A la fin des années 1960, il avait ordonné à ses disciples de tuer au hasard les habitants de quartiers chics et blancs de Los Angeles, dans l’espoir de déclencher une guerre raciale apocalyptique.

La « famille » Manson commettra au moins neuf meurtres. Mais c’est le déchaînement de violence des 9 et 10 août 1969 et ses sept morts qui marquera le plus les esprits. »

Visionner une vidéo et lire la suite de l’article sur le site de RTL.be

Visionner une vidéo de l’histoire de Charles Manson sur le site de RTL.be

« Zéro sens de la culpabilité

Max Stirner, philosophe allemand anarchiste, eût goûté ce mot d’un serial killer : « Si vous me retirez mon crime, vous me retirez mon univers. » Les grossistes du meurtre sont tenus de se livrer à une surenchère macabre du nombre de leurs victimes dans le but de capter l’attention frivole d’un public gavé d’obscénités. Dans le genre, Charles Manson et Ted Bundy, « le tueur de collégiennes  » exécuté en 1989, peuvent se flatter d’être parvenus à leur fin. Ils possédaient un atout considérable : ils n’étaient pas encombrés d’un mécanisme complexe nommé culpabilité.

Non seulement ils ne se sentaient pas coupables, mais ils avaient une certaine pitié pour ceux qui éprouvaient ce sentiment. Par ailleurs, comme tous les criminels ayant acquis une certaine notoriété, ils étaient harcelés par des femmes qui tenaient à n’importe quel prix à les épouser. Le phénomène est connu depuis Landru et a explosé avec Anders Breivik. Il reste inexplicable pour quiconque ne connaît pas vraiment les femmes.

La dernière épouse de Charles Manson l’idolâtrait à un tel point qu’elle a multiplié les démarches pour récupérer son cadavre et nul ne doute que tous les objets fétiches de Manson, sa guitare notamment, vont être vendus à des prix exorbitants. »

Lire la suite de cet article de Roland Jaccard sur le site de Causeur.fr