derrick todd lee

Derrick Todd Lee a été déclaré coupable à l’issu de son premier procès

Un jury du sud de la Louisiane a déclaré le tueur en série Derrick Todd Lee coupable du meurtre de Geralyn DeSoto, 21 ans, en janvier 2002.

Geralyn DeSoto

Geralyn DeSoto

La jeune femme avait été découverte battue, poignardée et égorgée, dans une mare de sang, chez elle, dans la banlieue ouest de Bâton Rouge, à Addis.
Sa mort n’avait pas été attribuée à Lee jusqu’à son arrestation, en mai 2003 à Atlanta, pour cinq meurtres qui avaient terrifié les habitants de la région de Bâton Rouge à Lafayette durant plus d’un an.

La police avait ensuite annoncé que des preuves ADN reliaient Derrick Lee aux meurtres de sept femmes assassinées entre avril 1998 et mars 2003 (voir les archives de mai 2003).

Le procureur Tony Clayton a expliqué aux jurés que quatre éléments essentiels reliaient Lee au meurtre de Geralyn DeSoto :

  • Le sang de Lee (et donc son ADN) avait été retrouvé sous les ongles de la jeune femme, qui l’avait griffé – et cet ADN a été retrouvé sur 7 autres victimes.
  • Lee avait passé un coup de téléphone sur la ligne de la jeune femme, chez elle, à l’heure du meurtre.
  • Lee avait laissé des traces de bottes ensanglantées dont le dessin des semelles était caractéristique, bottes qui ont été retrouvées chez lui.
  • Un couteau retrouvé chez lui (totalement nettoyé et très aiguisé) et qui, selon le propre fils de ce dernier, lui appartient depuis longtemps, avait exactement la même forme et la même taille que celui utilisé pour poignarder Geralyn DeSoto.

Une infirmière de Beaux Bridge, dans la banlieue de Bâton Rouge, Diane Alexander, a témoigné de la terrible agression que Lee lui avait fait subir lorsqu’il l’avait poignardée après avoir tenté de la violer et de l’étrangler en juillet 2002, chez elle. Lee devrait être jugé pour cette tentative de meurtre en novembre 2004.
Une habitante de St. Francisville, Collette Dwyer, a expliqué qu’il lui avait fait des propositions, chez elle, en 1999, et avait de menacer de la violer, sachant qu’elle vivait seule et que ses voisins étaient en vacances.

Lee, 35 ans, devrait être condamné à la prison à perpétuité et pourrait recevoir la peine capitale lors des procès supplémentaires qui l’attendent.

Lorsque le verdict a été rendu, Lee n’a pas réagit, il a juste fait la moue. Onze des douze jurés l’ont déclaré coupable, seule la treizième a affirmé qu’elle ne pouvait parvenir à une décision.
Les parents de Geralyn DeSoto ont fondu en larmes, les familles des autres victimes, présentes au procès, ont exprimé leur soulagement.

Le procureur Clayton a également annoncé que les avocats de Lee avaient introduit des éléments qui pourraient prouver l’existence d’une huitième victime, encore inconnue. En effet, le sang d’une femme a été découvert sur un short appartenant à Lee ainsi que des taches sur un couteau de cuisine, qui n’ont pas pu être reliées à aucune des sept victimes présumées de Derrick Lee.

Le prochain procès de Derrick Lee a été annoncé pour le 13 septembre 2004, à Bâton Rouge, pour le meurtre de Charlotte Murray Pace.