Fourniret : Des lettres montrent le rôle actif de Monique Olivier

« Des lettres que s’échangeaient le tueur en série présumé Michel Fourniret et son épouse Monique Olivier alors qu’il était en prison en 1987 révèlent que cette dernière a joué un rôle actif dans les meurtres imputés à Fourniret. « Il s’agit de courriers saisis par les enquêteurs belges, au domicile des Fourniret à Sart-Custinne, au moment de l’arrestation de Michel Fourniret pour une tentative d’enlèvement » en juin 2003, a précisé une source judiciaire.

Dans ces lettres, Michel Fourniret, alors en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis pour une série de viols, explique à Monique Olivier, qu’il a rencontrée en tant que visiteuse de prison, qu’il tuera les deux premiers maris de celle-ci une fois libre, selon une source proche de l’enquête. Cette dernière lui répond que, s’il commet ces deux meurtres, elle lui amènera des vierges afin qu’il puisse assouvir ses fantasmes, selon la même source.

Toujours selon cette source, ces lettres montrent le rôle déclencheur de Monique Olivier et confirment en outre que Fourniret avait prémédité ses meurtres, commis en France et en Belgique entre 1987 et 2003. Sorti de prison en octobre 1987, il aurait, dès le mois de décembre, enlevé et tué Isabelle Laville, dix-sept ans, dans l’Yonne.

Michel Fourniret, Français de 63 ans détenu en Belgique, doit être extradé vers la France en octobre et jugé en 2006 pour six meurtres de jeunes filles en France et un en Belgique, de même que son épouse Monique Olivier, 56 ans, poursuivie pour complicité dans la plupart des dossiers. » (RTLInfos)