Howell Donaldson

Howell Donaldson serait le tueur de Tampa

Le tueur en série de Tampa a été arrêté le 28 novembre et est accusé d’avoir assassiné quatre personnes.

Le chef de la police de Tampa, Brian Dugan, a déclaré que la chasse au tueur en série de Seminole Heights était terminée.

Howell Emanuel Donaldson est accusé d’avoir tué trois hommes et une femme alors qu’ils se frayaient un chemin dans les rues de leur quartier. Le premier à mourir a été Benjamin Mitchell, 22 ans, le 9 octobre. Environ deux jours plus tard, Monica Hoffa, 32 ans, a été abattue. Le 19 octobre, Anthony Naiboa, 20 ans, a été abattu. La dernière victime, Ronald Felton, 60 ans, a été assassiné le 14 novembre.

Anthony-Naiboa,-Monica-Hoffa-Benjamin-Mitchell_Ronald-Felton

Anthony Naiboa, Monica Hoffa, Benjamin Mitchell et Ronald Felton

Mardi 28 novembre, Donaldson s’est présenté au McDonald’s de Tampa où il travaillait. L’une de ses collègues, Gail Rodgers, a déclaré que Donaldson y travaillait depuis seulement deux mois. Il portait son uniforme d’employé et était venu travailler dans une Mustang rouge, à priori la voiture de son père.

Donaldson a demandé au directeur du McDonald’s de tenir son pistolet semi-automatique pour lui, en ajoutant qu’il était chargé, puis s’est rendu dans une banque Amscot pour y obtenir un prêt. Interloqué, ne sachant pas quoi faire du pistolet, le directeur a demandé à Gail Rogers d’alerter une officier de police assise par hasard à l’intérieur du restaurant. Elle a immédiatement appelé du renfort et, lorsque Howell Donaldson est revenu dans le McDonald’s, des policiers l’y attendaient. Il a été emmené pour un simple interrogatoire mais des analyses sur son arme et la Mustang rouge ont révélé la vérité.

Donaldson est né en Caroline du Nord, mais a passé la plus grande partie de sa vie à Tampa.

« En un mois, quatre personnes ont été tuées par balles dans le même quartier de cette ville. Les enquêteurs estiment que l’assassin pourrait être un riverain.

Que se passe-t-il à Seminole Heights, dans la banlieue nord de Tampa, en Floride ? Ces derniers jours, les rues de ce quartier ouvrier, bordées de petits pavillons et de palmiers, sont désertées par des habitants inquiets : mardi, une quatrième personne y a été tuée par balles, dans une zone de moins d’un kilomètre carré. La police a reconnu privilégier l’hypothèse que ces crimes, commis en l’espace d’un mois, soient probablement l’oeuvre du ou des même(s) auteur(s). La presse locale ne mâche, elle, pas ses mots, évoquant déjà « le tueur en série de Tampa ».

Trois victimes en onze jours. Le 9 octobre, Benjamin Mitchell, étudiant et passionné de musique, est tué par balles alors qu’il patiente seul dans un arrêt de bus. Quatre jours plus tard, sur un terrain vague, la police découvre le corps de Monica Hoffa, une serveuse de 32 ans, également morte après avoir reçu plusieurs coups de feu. Le 19 octobre, c’est Anthony Naiboa, 20 ans, atteint d’une forme d’autisme et qui rentre à pieds chez lui après avoir pris le mauvais bus, qui est abattu sur un trottoir. »

Lire la suite de cet article sur le site d’Europe1.fr

« Les habitants du quartier commençaient enfin à respirer. Après trois meurtres non élucidés en octobre, le calme semblait être revenu à Seminole Heights, dans la banlieue nord de Tampa, en Floride. Mais mardi, une quatrième personne a été tuée, à l’aube, abattue de plusieurs balles dans le dos. Et la police considère que jusqu’à preuve du contraire, ces quatre meurtres, concentrés dans une zone de moins d’un kilomètre carré, sont liés. En l’absence d’un motif, les autorités n’ont, pour l’instant, pas employé le terme. Mais dans les médias américains (sur NBC et le Washington Post, notamment), le mot « serial killer » est lâché. »

Lire la suite de cet article sur le site de 20minutes.fr

 

Enregistrer

Enregistrer