Kendall François meurt en prison

Kendall François, un ancien employé d’école qui avait admis avoir étranglé huit prostituées et avoir caché leurs cadavres dans sa maison dans les années 1990, est mort en prison à Albany (état de New York).

Selon les autorités pénitentiaires, François, qui avait 43 ans, est mort de causes naturelles, à priori des suites du sida. Il était incarcéré dans la prison de sécurité maximale Wende.

Cet ancien surveillant d’école primaire avait expliqué à la police que durant 22 mois, il avait ramené les victimes chez lui, en se présentant comme un client, puis les avait assassinées. Il avait plaidé coupable pour éviter la peine capitale.

Une femme était parvenue à lui échapper et avait appelé la police le 1er septembre 1998. Les policiers qui s’étaient rendus chez Kendall François y avaient découvert les corps en décomposition de ses victimes, cachées dans le taudis jonché d’ordures qu’il partageait avec ses parents et sa petite sœur.

Des experts en sciences médico-légales avaient ré-assemblé les squelettes de 8 femmes sur les 9 qui avaient disparu dans la région de Poughkeepsie, interrogeant François afin de savoir comment et quand elles avaient été démembrées, afin de les identifier.

Kendall François a été condamné en 2000 à la prison à perpétuité sans possibilité de libération sur parole. Il a également été condamné pour l’agression de Christine Sala, la femme qui était parvenu à lui échapper.