La police aurait-elle découvert le « Night Stalker » originel ?

Paul Schneider, un des leaders de la Fraternité Aryenne Américaine, assassin violent et sadique, serait-il le « night stalker » originel ?

C’est ce que la justice tentent de découvrir en utilisant les analyses d’ADN pour enquêter sur une série de crimes vieille de 25 ans : un homme s’introduisait, la nuit, dans des maisons où habitaient des couples, pour violer la femme. Il a tué dix personnes.
Ces meurtres eurent lieux à la fin des années 70 et au début des années 80, dans les Comtés d’Orange, de Santa Barbara et de Ventura (en Californie) et le tueur fut surnommé le « Night Stalker » (le traqueur de la nuit).
Puis, un autre Night Stalker se mit à tuer, à Los Angles, durant l’été 1985, avec quasiment le même mode opératoire. Il a assassiné 16 personnes : Richard Ramirez a été condamné à mort pour ces crimes.

original_nightstalkerLes autorités du Comté d’Orange ont obtenu un ordre de la court les autorisant à prélever un échantillon d’ADN (de la salive) de Schneider, par la force s’il le fallait (grâce à une nouvelle loi), afin de vérifier s’il peut être lié ou innocenté de certains de ces crimes.
Ramirez n’a pas tué avant 1985. Le Procureur affirme que quelqu’un d’autre est responsable des 10 meurtres, et il veut savoir si Schneider est ou non le coupable.

Schneider fait parti des 900 prisonniers Californiens qui ont refusé de donner un échantillon de salive ou de sang à la demande de la police ou de la justice. Alors que des centaines de détenus sont libérés grâce à des tests ayant pu prouver leur innocence (le 100e dans le couloir de la mort en Floride en avril…), un nombre croissant de prisonniers qui se savent coupables continuent de s’opposer à ces prélèvements.

Schneider, 40 ans, est le fils adoptif d’un couple d’avocats de San Fransisco, Robert Noel et Marjorie Knoller. En mars 2002, il a été condamné pour le meurtre de sa voisine, Diane Whipple, sur qui il avait jeté son chien, Bane, un énorme Presa Canario dressé pour tuer. Le chien avait attaqué Diane Whipple dans le couloir de leur immeuble. Schneider ne supportait pas que sa voisine soit lesbienne et avait encouragé son chien à lui déchiqueter la gorge…

Schneider a été condamné à la prison à vie dans la prison d’état du Comté de Del Norte, pour ce meurtre et pour des crimes commis en dehors et en prison, dont la tentative de meurtre de l’avocat d’un co-détenu. Depuis, il a été inculpé de 13 crimes fédéraux : le meurtre du shérif adjoint du comté de Sonoma, Frank Trejo, la tentative de meurtre d’un gardien de prison, et les tentatives de meurtres d’autres personnes.

Un enquêteur du Sheriff du comté d’Orange a récemment lié les 10 meurtres irrésolus entre eux, et six de ces meurtres présentent la même ADN, celle le l’agresseur.
Un autre policier affirme que Schneider a tué son propre frère et sa belle sœur, dans le Comté d’Orange, en août 1980, alors qu’ils dormaient chez eux.

MISE A JOUR, octobre 2002 : Paul Schneider a été innocenté des crimes du « Night Stalker originel » grâce à son ADN, qui ne correspond pas.