Le Grim Sleeper Killer a été arrêté

La police de Los Angeles a remonté la piste d’un morceau de pizza jusqu’à Lonnie David Franklin Jr, 57 ans, que ses voisins qualifient « d’homme très bon ».

Durant plus de 20 ans, le Grim Sleeper Killer avait échappé à la police. Ses victimes, pour la plupart des prostituées de South Los Angeles, vivaient en marge de la société. Leur mort n’avaient laissé que peu d’indices physiques, mais le plus précieux d’entre eux était l’ADN du tueur, qui avait violé ses victimes avant de les assassiner.
Une recherche d’ADN parmi les prisonniers des pénitenciers de Californie, en 2008, n’avait pas permit de retrouver ni le tueur en série, ni un membre de sa famille.

Et pourtant, début juillet 2010, la police de Los Angeles a annoncé officiellement qu’une seconde « recherche familiale » au sein des prisons avait fait ressortir le nom d’un détenu dont l’ADN indiquait qu’il était un proche parent du serial killer.
Les enquêteurs ont alors établi l’arbre généalogique du prisonnier, puis ont identifié tous les hommes qu’ils y trouvaient. Avaient-ils l’âge correspondant ? Vivaient-ils près des scènes des crimes ? Avaient-ils déjà été condamnés ? Existaient-ils quoi que ce soit dans leur histoire personnel expliquant pourquoi le tueur avait cessé de tuer Durant 13 ans, avant de recommencer en 2003 ?

Une fois ses recherches effectuées, le suspect le plus probable est apparu : le propre père du prisonnier. Une équipe avait alors discrètement suivi le suspect. Les enquêteurs avaient récupéré un morceau de pizza, abandonnée dans la poubelle, pour analyser l’ADN contenue dans la salive.
Les analyses ont confirmé que l’ADN du suspect était absolument la même que celle du Grim Sleeper killer.

Le 7 juillet, la police s’est rendue au domicile de Lonnie David Franklin Jr, à South Los Angeles (appelé auparavant « South Central »), et l’a arrêté sans qu’il n’oppose de résistance.

Franklin est inculpé des meurtres de :
– Debra Jackson, 29 ans
– Henrietta Wright, 35 ans
– Barbara Ware, 23 ans
– Bernita Sparks, âge inconnu
– Mary Lowe, 26 ans
– Lachrica Jefferson, 22 ans
– Alicia Alexander, 18 ans
– Princess Berthomieux, 15 ans
– Valerie McCorvey, 35 ans
– Janecia Peters, 25 ans

Il est également inculpé d’une tentative de meurtre, celle de la seule victime qui soit parvenue à lui échapper. Selon la police, Franklin a également assassiné un homme qui avait découvert qu’il était le tueur. Les enquêteurs cherchent également à savoir s’il est impliqué dans une trentaine d’autres homicides.

grimsleeper_list_victims

Interrogé par les journalistes, les personnes qui connaissaient le tueur ont donné de lui une image contradictoire.

Franklin a été gardien d’un garage jouxtant une division de la police de Los Angeles au début des années 1980. Il a travaillé comme éboueur pour le service d’assainissement de L.A. durant les années où les 8 premiers meurtres ont eu lieu (du meurtre de Debra Jackson, en août 1985, jusqu’à celui d’Alicia Alexander, en septembre 1988).
Franklin a été condamné (au moins) 4 fois : deux fois pour possession d’objets volés en 1993 (condamné à 1 an de prison) et 2003 (condamné à 270 jours de prison), une fois pour coups et blessures involontaires en 1997 et une fois pour agression en 1999.
Il semble qu’il ait également été arrêté pour cambriolage et agression, mais qu’il soit parvenu à éviter la prison. Il a assassiné l’une de ses victimes en 2003, alors qu’il aurait du être détenu dans un pénitencier d’état.
Il avait été relâché plus tôt… « pour éviter la surpopulation carcérale ».

Les résidents du quartier résidentiel où vivait Lonnie Franklin depuis des dizaines d’années le décrivent comme un voisin doux et compatissant, qui aidait les personnes âgées du quartier et réparait gratuitement leur voiture.
« Un homme très bon. Sa fille vient d’obtenir son bac, je crois », explique un voisin. « C’est un bon mécanicien, il a travaillé dans un garage. Il vit ici depuis 1976, je le connais depuis cette date. Je suis choqué, je suis vraiment choqué ».

Un jeune voisin de 27 ans a affirmé avoir rendu visite à Franklin la semaine précédente pour lui demander de remplacer la courroie de distribution de sa voiture. « Vous aviez besoin de réparer votre voiture, il le faisait pour presque rien. Il vous aidait du mieux qu’il le pouvait, coupait votre gazon, installer vos lampes de noël. Il aidait toutes les personnes âgées du quartier ».

Toutefois, des amis proches de Lonnie Franklin ont donné de lui une toute autre image. Selon eux, il parlait ouvertement de son mépris envers les prostituées et affirmait qu’elles devaient mourir. Il montrait des photographies qu’il avait prise de femmes dans des poses explicitement sexuelles.

Lydia Kam, une amie de longue date, a expliqué : « Je suis un peu secouée par cette expérience. Je me demande si nous n’avons pas été trop indulgent avec lui… J’aurais du faire un meilleur choix ». Lonnie Franklin racontait souvent à Lydia Kam ses exploits sexuels, et donnait encore plus de détails « imagés » à l’époux de celle-ci : « Il avait des fantasmes violents. Il rabaissait ses filles… Il disait que quelqu’un allait tuer ses filles, qu’elles allaient finir mortes… Nous avions une conversation normale mais il finissait par dire quelque chose d’affreux ».

Dans ce quartier qui, peu de temps auparavant, était encore miné par le crime et les gangs, et où aider la police est encore mal vu, il était plus facile pour les gens de considérer ces « histoires » comme les fantasmes d’un homme malheureux en ménage.

« Ce gars était un excellent mécanicien », ajoute Lydia Kam. « Il ne faisait jamais d’erreur avec les voitures. Il était utile de le connaître ».
Alors que la nouvelle se répandait dans le quartier de South Los Angeles, des voisins et les familles des victimes ont commence à se rassembler près de la maison de Lonnie Franklin.

Nombre des meurtres ont eu lieu près de la maison de Lonnie Franklin, et les familles des victimes ont expliqué qu’elles avaient besoin de voir cette maison pour « témoigner ».

grim-sleeper-most-recent-victim

Janecia Peters

Diane McQueen, tante de Janecia Peters (la dernière victime connue du tueur), est restée devant l’habitation, étreignant une photo de sa nièce dans ses mains. « Elle a été découverte sur Western et la 92ème, dans une benne à ordure. Ça a fait vraiment beaucoup de mal à ma famille. J’avais perdu espoir que ce jour arrive. Je ressens beaucoup de joie qu’il soit enfin arrivé”.

« Je voulais voir à quoi ressemble sa maison, comment est son voisinage, l’endroit où il a grandit », expliquait Donnell Alexander, le frère d’Alicia Alexander. « C’était de la curiosité. Ce que j’ai découvert, c’est que ce n’est pas loin de l’endroit où j’ai grandit. Ses voisins ressemblent aux gens que je vois tous les jours. Ils n’étaient pas des étrangers. Et il ne se cachait pas dans la communauté”.

Après avoir annoncé l’arrestation du tueur, le District Attorney Steve Cooley a félicité la police de Los Angeles et le Ministère de la Justice, qui a réalisé la « recherche familiale » d’ADN après que l’Attorney General Jerry Brown ait approuvé l’utilisation de ce nouvel outil.
Seules la Californie et le Colorado ont des lois permettant d’utiliser un logiciel qui va rechercher les profils ADN des proches d’un suspect.

La police de Los Angeles avait relancé l’enquête en 2007 lorsque le chef de la police, William Bratton, avait décidé de créer une équipe spécifiquement dédiée au Grim Sleeper killer.
Plus de 20 ans après le premier meurtre, les enquêteurs avaient (tardivement) relié avec certitude les 10 meurtres à un seul et même tueur. Malheureusement, l’affaire était devenue un « cold case » et les rares pistes connues au début des années 1980 ne menèrent finalement à rien.
Mais, sous la pression de la population, les enquêteurs tentèrent toutes les approches auxquelles ils purent penser, même les plus improbables. Ils demandèrent ainsi à des policiers des mœurs de collecter les profils ADN d’Afro-Américains d’âge moyen, arrêtés pour avoir sollicité des prostituées, espérant identifier un suspect.

Pour info : une carte interactive des différents tueurs en série ayant sévi à Los Angeles entre 1984 et 2007.