Le pire tueur que la Californie ait connu

Des enquêteurs de toute la Californie examinent le profil d’un éventuel tueur en série qui aurait commencé à tuer à Visalia il y a plus de 33 ans.

La police de Visalia et le bureau du Shérif du comté de Tulare (au sud de Fresno) ont réexaminé l’affaire lorsque le détective privé à la retraite Russ Whitemeyer leur a fourni des informations sur le criminel.
Whitmeyer pense qu’un homme surnommé le « Visalia Ransacker » (le pilleur de Visalia), qui a agit dans les années 1970, serait également responsable de la mort d’un professeur d’université, Claude Snelling.

Whitmeyer affirme que les recherches qu’il a conduites depuis 1981 l’ont convaincu que le mode opératoire du « Ransacker » et celui du tueur sont identiques. Il a également relié 15 meurtres et plus de 80 viols brutaux dans six autres comtés de Californie.

« Autant que je sache, c’est la plus large affaire de meurtres et de viols non résolus dans l’histoire de la Californie« , a dit Whitmeyer.

L'un des portraits robots du tueur

L’un des portraits robots du tueur

Selon lui, les crimes en question ont tous des caractéristiques similaires :
– Dans toutes les affaires, le criminel a été décrit comme un homme blanc aux cheveux clairs assez courts, 1m80 pour 80 kilos.
– Dans au moins 4 des comtés, le criminel conduisait une bicyclette volée.
– Il aimait voler des bijoux, des tirelires et des collections de timbres de valeur.
– Il portait souvent une cagoule de ski
– Il utilisait un nœud spécial pour attacher ses victimes. Cela pourrait indiquer un entrainement militaire ou de scout.

Selon Whitmeyer « Sans aucun doute, le tueur violeur a commencé en tant que ‘Visalia Ransacker’ »

Le détective Larry Pool, du bureau du Shérif du comté d’Orange s’intéresse à cette affaire depuis 1998, lorsqu’il travaillé aux affaires non-résolues. Il enquêtait alors sur une série de meurtres qui avait commencé dans le comté d’Orange en 1980.
Il pense à présent que l’homme qui a commit ces meurtres est le même que celui que Whitemeyer pourchasse.

Le service des homicides non résolus du comté d’Orange a été fermé, mais Larry Pool a été autorisé à continuer son enquête sur ces meurtres.
Pool a été frappé par l’un des aspects majeurs de cette affaire : le tueur en série était le plus audacieux dont il ait jamais entendu parler. Alors que la plupart des serial killers essayent d’attirer leur victimes à eux, de les emmener dans leur monde (leur voiture, leur maison), cet homme s’introduisait dans le monde de sa victime et l’attaquait chez elle.
Celles et ceux qu’il a brutalisé se pensaient en sécurité, enfermés dans leur maison. Il s’en est même pris à des couples.

« Il prenait des risques encore et encore », dit Pool. « Ce type était si hardi et il aimait tellement terroriser ses victimes. C’est une caractéristique qui vous marque ».

Whitmeyer explique qu’il a commencé à s’intéresser à cette affaire parce que l’une des victimes assassinée dans le comté de Ventura était une ancienne camarade de classe du lycée.

Cette affaire est devenue pour lui une obsession. Il offre 100.000$ pour une information qui pourrait mener à l’arrestation du tueur.

Les lieux des meurtres

Les lieux des meurtres

Le 8 février 2005, Whitemey avait fait publié un article dans le Visalia Times-Delta demandant à quiconque possédant des informations de l’appeler. Il a reçu près de 20 appels et les noms de 18 personnes dont la description correspondait à celle du tueur.
Après vérification, il a confié certains noms à la police de Visalia.

« Si qui que ce soit nous appelle avec de nouvelles informations sur l’affaire, nous pourrions résoudre cette affaire » affirme le sergent Gary Williams, de l’unité des crimes violents de la police de Vesalia.

Deux enquêteurs du bureau du shérif ont été désignés pour faire équipe à mi-temps avec Williams et revoir tous les dossiers. Bien qu’aucune avancée significative n’ait été faite, Williams affirme qu’ils continueront jusqu’à ce que toutes les pistes soient épuisées.

Les crimes portant la signature du tueur se sont arrêtés en 1986. Pool et Whitmeyer pensent que le criminel – âgé à présent de 40 à 50 ans – est mort ou a été emprisonné, peut-être dans un autre état.
Autre scénario possible, mais peu probable, il a arrêté de tuer et vie toujours en Californie.

Pool a même été jusqu’à faire exhumer des corps pour procéder à des analyses ADN. « Si nous avons des raisons de le faire, nous déterrerons une personne pour trouver notre gars » dit-il.
Larry Pool a travaillé avec des membres des familles des victimes survivantes afin de changer la loi californienne. En 2001, une loi a été votée, qui autorise les prisons de Californie à prélever du sang des détenus sans leur consentement.
Pool espère qu’une comparaison ADN permettra de démasquer le tueur.

Visalia01_tnLa proposition 69 a quant à elle permis la création d’une base de données ADN de tous les criminels en Californie. Auparavant, seuls certains crimes graves entraînaient le fichage d’un criminel condamné dans une base ADN.
A présent, quiconque commet un crime est soumis à une prise de sang.

Les analyses ADN ont innocenté plusieurs suspects en Californie, mais de nombreux autres sont toujours en prison, en Californie ou ailleurs.

Selon les recherches et les conjectures de Russ Whitmeyer :
– Un adolescent commence à piller les maisons de Visalia en 1972. (Il « visitera » en tout plus de 100 habitations).
– Le 11 septembre 1975, il tue le professeur de journalisme Claude Snelling chez lui. Snelling essayait d’empêcher son assassin d’enlever sa fille de 16 ans.
– Le 10 décembre 1975, l’officier de police William McGowen surprend le « Ransacker » près d’une maison et se fait tirer dessus. Heureusement, la balle ne fait que toucher sa lampe-torche.
– Les crimes à Visalia s’arrêtent début 1976. Des viols portant la marque du « Ransacker » commencent à Sacramento et à Stockton. On estime qu’il a commis 36 viols dans le comté de Sacramento et deux meurtres à Stockton entre juin 1976 et avril 1978. On le surnommait alors le « East Area Rapist » (le violeur de la région est) et le comté de Sacramento vivait alors dans la panique.
– Il commence à traverser la Californie, voyageant le long de la Highway 680, de Davis vers Concord, Danville et Fremont, commettant des meurtres et des viols d’avril 1978 à juillet 1979.
– Le tueur s’installe à Goleta de 1979 à 1981, tuant quatre personnes et tentant d’en assassiner deux autres. Trois meurtres supplémentaires commis dans le comté de Santa Barbara à l’époque lui ont également été attribués.
– En 1981, il déménage dans le comté d’Orange, où il tue au moins quatre personnes. Le dernier viol et meurtre connu à lieu en 1986. Dans le comté d’Orange, on le surnommait le « Original Night Stalker ».
– En 2001, des analyses ADN établissent que le « Original Night Stalker » et le « East Area Rapist » sont bien le même homme.