Le « Southside Slayer » serait en réalité 4 ou 5 tueurs différents

Selon la police et les procureurs de Los Angeles, au moins quatre hommes différents pourraient être responsables des dizaines de meurtres de femmes commis dans la cité des anges dans les années 1980 et 1990, que l’on a attribué au « Southside Slayer ».

Un procureur de Californie, Bobby Grace, a inculpé un assassin déjà emprisonné à perpétuité, Michael Hughes, de 4 meurtres supplémentaires, qui ont eu lieu entre 1986 et 1993. Hughes, âgé de 52 ans, a plaidé non coupable.
Les meurtres ont été commis durant une vague de crime liée à la véritable épidémie de cocaïne qui balayait la ville. La police a d’abord pensé que la plupart des victimes, des femmes pauvres, parfois droguées, étaient victimes d’un seul tueur en série, surnommé le « Southside Slayer ».

Grâce à des d’analyses ADN, les enquêteurs ont réouvert des affaires classées de cette époque et pensent à présent que nombre des meurtres attribués au Southside Slayer ont en fait été perpétré par plusieurs tueurs qui « chassaient » en même temps dans le même périmètre.

Le procureur Bobby Grace a admis son étonnement : « Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu quelque chose de similaire à ça, lorsque vous avez plusieurs personnes qui tuent le même genre de victimes, de la même manière et au même endroit. Tout le monde pensait qu’un seul homme était responsable. Mais si vous pensez au grand nombre de femmes assassinées, il aurait été très difficile pour une seule et même personne de les tuer toutes et de ne jamais se faire remarquer sur une scène de crime« .

Au moins deux autres hommes, en plus de Michael Hughes, ont été condamnés pour ces meurtres, qui s’élèveraient au total à près de 80 ! La plupart des victimes étaient des prostituées.
Chester Turner, un livreur de pizza, a été condamné à mort en 2007 pour les meurtres de 10 femmes et du fœtus de l’une d’elles.
Louis Craine est mort en prison en 1989, après avoir été condamné pour les meurtres de 4 prostituées.

Le détective Paul Coulter, de la police de Los Angeles, a permit l’arrestation de Michael Hughes : « Ces filles, elles sont vulnérables. Beaucoup d’entre elles étaient des prostituées qui se droguaient à la cocaïne. Il les attire dans un endroit reculé, une maison abandonnée ou son véhicule, il couche avec elle, puis il les étrangle« .

Hughes a été condamné en 1998 des meurtres de 4 femmes au début des années 1990. Grâce à des analyses ADN, il a été récemment inculpé des viols et des meurtres d’Yvonne Coleman, 15 ans, Verna Williams, 36 ans, Deanna Wilson, 30 ans, et Deborah Jackson, 32 ans.

Selon le procureur Bobby Grace, d’autres tueurs en série ont du agir à L.A. à la même époque, mais il sera malheureusement impossible de résoudre nombre de meurtres : le passage du temps a détruit trop de preuves.