Le tueur de SDF arrêté à Atlanta

A Atlanta, un homme accusé d’avoir abattu deux SDF dans leur sommeil ainsi qu’une coiffeuse a été inculpé du meurtre d’une quatrième personne, un autre SDF.

SDF_assassinesAeman Lovel Presley, 34 ans, lui-même sans abri, a assassiné Calvin Gholston, 53 ans, le 27 septembre 2014 près d’un centre commercial de la banlieue d’Atlanta. Gholston était un schizophrène sans-abri qui vivait près du centre commercial depuis deux mois et a été abattu de plusieurs balles alors qu’il dormait.

Presley est accusé d’avoir tiré à plusieurs reprises sur deux autres sans-abri, alors qu’ils dormaient sur le trottoir à Atlanta, enveloppés dans des couvertures. Dorian Jenkins, 42 ans, a été tué le 23 novembre, suivi par Tommy Mims, 64 ans, le 26 novembre.

Une semaine plus tard, le 6 décembre, Presley a abattu Karen Pierce, une coiffeuse de 44 ans, alors qu’elle rejoignait sa voiture après une sortie au restaurant à Decatur, juste à côté d’Atlanta.

Aeman Presley, emprisonné auparavant pour d’autres crimes, était recherché pour possession de drogue à Los Angeles. Il a été arrêté en 2002 pour avoir menacé de mort la manager d’un cinéma qui l’avait licencié pour ses accès de violence. Il a de nouveau été arrêté quelques mois plus tard pour avoir frappé sa mère lors d’une dispute, parce qu’elle refusait de lui donner de l’argent afin qu’il parte s’installer à Los Angeles. Il a menacé de la tuer « avec mon flingue » ainsi que le voisin chez qui elle s’était réfugiée.
Il a encore été arrêté en 2006 pour violence sur sa mère.
La police n’a pas encore donné de raison possible aux meurtres commis par Presley. « Tout ce que nous pouvons dire, c’est que c’est un individu très violent ».

Presley a été arrêté le 11 décembre parce qu’il n’avait pas payé son trajet de métro à Atlanta. Le policier qui l’a appréhendé l’a trouvé particulièrement nerveux et a préféré l’emmener au poste de police. Là, les enquêteurs ont sorti de son sac un revolver de calibre .45 chargé ainsi que des munitions. Dorian Jenkins et Tommy Mims ont été abattu avec un calibre .45. Interrogé sur les meurtres, Aeman Lovel Presley a rapidement avoué.

Selon l’un des employés du « centre d’hébergement de transition » dans lequel résidait Aeman Presley, ce dernier était introverti, calme et discret. « Mais il nous avait montré des photos sur son Facebook avec beaucoup de trucs sataniques. Je me suis dit qu’il devait adorer le Diable ou un truc du genre mais je ne lui en ai jamais parlé parce que c’était personnel et je ne savais pas comment aborder le sujet. »

error: Content is protected !!
WpCoderX