robert black

Le tueur en série d’enfants Robert Black est mort

Le tueur en série pédophile écossais Robert Black est décédé à l’âge de 68 ans dans la prison de Maghaberry, en Irlande du Nord.

Il a été condamné pour les meurtres de 4 enfants dans les années 1980, mais il était suspecté d’autres meurtres.

Il a été condamné pour la dernière fois en 2011, lorsqu’il a reçu une peine de prison à perpétuité pour l’enlèvement et le meurtre de Jennifer Cardy, 9 ans, en 1981. Il s’était saisi la petite fille alors qu’elle se rendait à vélo jusqu’à la maison d’une amie à Ballinderry.

Robert Black, qui était livreur à l’époque, avait enlevé Jennifer alors qu’il faisait un trajet pour son travail en Irlande du Nord.

Il avait abandonné son corps dans l’eau avant de prendre un bateau pour rentrer chez lui.

Sa condamnation de 2011 s’est ajoutée aux 3 sentences à perpétuité auxquelles il avait déjà été condamné.

En 1994, il a été reconnu coupable du meurtre de Susan Maxwell, 11 ans, dans le sud de l’Ecosse ; de Caroline Hogg, 5 ans, à Edinburgh ; et de Sarah Harper, 10 ans, près de Leeds, dans le Yorkshire.

les victimes de Robert Black

Jennifer Cardy, Susan Maxwell, Caroline Hogg et Sarah Harper

Il a également été condamné pour un enlèvement raté à Nottingham, au centre de l’Angleterre, en 1988.

Black a été arrêté en 1990 quand la police l’a pris en flagrant délit avec une fillette de 6 ans qu’il avait attachée et bâillonnée dans un sac de couchage à l’arrière de sa camionnette. Il venait de la violer.

Genette Tate

Genette Tate

Il était également suspecté du meurtre de Genette Tate, 13 ans, disparue dans un coin rural du Devon, au sud-ouest de l’Angleterre, en 1978.

Les journaux (qu’elle devait livrer) et le vélo de la jeune fille avaient été découverts dans une ruelle mais son corps n’a jamais été retrouvé.

Black avait été arrêté à l’époque mais la police ne possédait malheureusement pas assez de preuves contre lui pour le faire inculper. Les enquêteurs avaient pourtant retracé ses mouvements en utilisant des reçus d’essence qui le situaient près de la maison de Genette et des témoins avaient aperçu une camionnette semblable à la sienne garée dans le quartier.

Selon certains médias Britanniques, Black aurait dû être inculpé dans les semaines qui viennent pour le meurtre de Genette Tate.

« Mon sentiment profond est qu’il y a des vides entre les meurtres, Black a fait d’autres victimes », a déclaré l’ancien surintendant de la police de Lothian and Borders, Roger Orr, qui a étudié 40 autres meurtres dont était soupçonné Robert Black. « C’est facile à dire, mais c’est beaucoup plus difficile à prouver ».

Bien qu’il n’ait eu aucun espoir d’être libéré et n’avait rien à perdre en avouant ses crimes, Robert Black a toujours refusé de coopérer avec la police lorsque les enquêteurs ont tenté de parler avec lui de meurtres d’enfants non résolus.