martin priest

Martin Priest, un possible tueur en série

La dernière fois que quiconque a vu Tammy Rothganger durant le printemps 1984, elle sortait d’un magasin dans sa ville natale d’Eldon, dans le Missouri.

Son corps n’a jamais été retrouvé mais un assassin, Martin « Marty » Priest », a été inculpé de son meurtre le 4 janvier 2016, 32 ans après les faits. Et il est soupçonné d’autres meurtres d’adolescentes.

Tammy Rothganger

Tammy Rothganger

Le 16 mai 1984, Tammy Sue Rothganger, 15 ans, et une amie s’étaient arrêtées dans un magasin alors qu’elles se rendaient au lycée d’Eldon.

Danny Bardezbain, un ancien enquêteur du bureau du shérif du comté de Sedgwick, explique que « Marty Priest s’en prenait à des adolescentes et les tuait ». Selon des témoins, Martin Priest, qui était à l’époque le petit ami de la mère de Tammy, a garé sa voiture près du magasin. Lui et un autre homme ont invité Tammy dans la voiture.
C’est la dernière fois que l’on a vu l’adolescente.

Les enquêteurs pensent qu’elle n’était malheureusement pas la première victime de Priest.

Ce dernier vivait au Kansas dans les années 1970, il y remorquait des véhicules avec son frère. Il récupérait les voitures accidentées sur le bas-côté, sans rien demander aux propriétaires, et les confiait à un épaviste contre de l’argent. Il a été arrêté et inculpé mais, voulant éviter la prison, il a profité de sa libération sous caution pour s’échapper. Il s’est rendu dans le Nevada puis dans le Missouri, où, en 1980, une jeune fille a disparu.

Selon Bardezbain, « la première victime de Marty Priest, une jeune fille dans le Missouri (Tonya Lewis, 12 ans), a été abandonnée dans un étang proche d’une ferme. C’était un été très chaud, près de 40°C. Elle était sur le ventre dans l’étang et l’eau comme la température ont détruit la majorité des preuves ».
Priest vivait dans le même immeuble que Tonya. Ila été inculpé puis condamné pour son meurtre.

Il a été envoyé dans la prison d’état de Jefferson City. Sa mère a déménagé à Eldon pour être plus près de lui et pouvoir lui rendre visite plus souvent.

En 1983, alors qu’il n’avait passé que 3 ans derrière les barreaux, la Cour Suprême du Missouri a annulé sa condamnation. « Le coroner ne pouvait pas déterminer précisément une cause de décès, car le corps était en trop mauvais état. Alors la Cour Suprême du Missouri a dit que si on ne pouvait pas déterminer la cause du décès, on ne pouvait pas affirmer que c’était un meurtre ou un suicide ou un accident. Et sur ce point technique, Marty Priest a été libéré ».

Selon la police, Martin Priest est alors allé vivre chez sa mère, à Eldon. Peu de temps après, il a remarqué sa prochaine victime, Tammy Rothganger. Et afin de pouvoir l’approcher, il s’est lié d’amitié avec la mère de celle-ci.

Lorsque Tammy a disparu en 1984, Priest a été interrogé mais n’a jamais été inculpé. Il  a affirmé avoir conduit Tammy au lycée et ne lui avoir rien fait. La police n’a pas pu prouver le contraire.
Il a toutefois préféré déménager et, en octobre, il est revenu dans le comté de Sedgwick, au Kansas. Il s’est installé peu après à Wichita.

Six mois après la disparition de Tammy Rothganger, une autre adolescente de 15 ans, Katrina Cheely, a été signalée comme fugueuse à Wichita. Martin Priest passait à l’époque beaucoup de temps dans un bar où une certaine Freida Bayliff était serveuse et où la mère de Katrina venait souvent. Priest et cette dernière étaient devenus amis.

Le jour de Noël 1984, William Mayhugh, 25 ans, a été tué d’une balle à l’arrière du crâne. Son corps a été découvert sur le ventre, dans l’eau du canal de dérivation de la Wichita Valley.
Le corps de la petite-amie de William Mayhugh, Freida Bayliff, 33 ans, a été retrouvé dans son appartement quelques jours plus tard. Elle était dans un « waterbed » qui avait été fendu en deux. Son assassin avait poussé le chauffage du waterbed et les radiateurs de l’appartement au maximum. « Utilisez votre imagination pour imaginer dans quelle état était son corps lorsqu’elle a été trouvée », ajoute Bardezbain.

Selon Danny Bardezbain, « Priest mettait ses victimes dans l’eau parce qu’il savait que ça allait détruire des preuves ».

William Mayhugh et Freida Bayliff ne ressemblent pas aux victimes habituelles de Martin Priest. Les enquêteurs ont proposés de nombreuses théories sur la raison pour laquelle Priest les a ciblés.

Priest a été jugé pour leurs meurtres et n’a été reconnu coupable que du meurtre de Mayhugh. Après avoir entendu sa sentence, il a simplement déclaré : « Je peux seulement dire ce que j’ai toujours dis : Je n’ai tué personne ».

Alors qu’il était emprisonné, le corps de Katrina Cheely a été retrouvé dans une canalisation d’assainissement à Wichita, en février 1985.

« J’étais l’un des enquêteurs superviseurs sur la scène de crime », explique Bardezbain. « Et elle était sous un pont d’eau. C’est là qu’il avait placé son corps. Elle a disparu en novembre. Elle a été trouvée à la fin de janvier 1985. Il avait eu de la pluie et de l’humidité de sorte qu’elle était pratiquement plongée dans la boue. Je suis de petite taille. Donc c’est moi qui a rampé dans la canalisation et qui a tiré son corps pour l’en sortir ».

Katrina Cheely

Katrina Cheely

Katrina Cheely avait été étranglée, puis dénudée avant d’être jetée sous le pont. Elle avait été vue pour la dernière fois avec le nouvel ami de sa mère, Linda Cheely, qui l’avait à priori conduite à l’école ce jour-là. Cet ami était Martin Priest.
Selon Linda Cheely : « C’était un homme sympathique. Il est devenu ami avec nous, toute la famille, et on passait du temps ensemble et il venait à la maison prendre le café avec d’autres amis… ». Katrina Cheely était la plus âgée de ses 5 enfants. « Elle était très jolie et elle avait une incroyable personnalité. Elle était très drôle et elle parvenait à vous faire rire même les mauvais jours ».

En novembre 1984, Priest a expliqué à Linda Cheely qu’il avait conduit Katrina au lycée le matin, car elle était en retard. Lorsque Katrina n’est pas rentré, sa mère a appelé Martin Priest, qui a simplement répondu « Oh, elle va revenir à la maison, elle est probablement allée se promener avec des amies… ».

Au départ, l’autopsie n’a pas produit suffisamment de preuves pour accuser Priest du meurtre de l’adolescente, qui a eu lieu à peine un mois avant ceux de Bayliff et Mayhugh.
Mais les enquêteurs ont finalement trouvé une piste lorsque l’ex-épouse de Martin Priest est venu les trouver avec des bracelets que Priest lui avait offerts. Ils appartenaient en fait à Katrina Cheely.

Priest a donc été inculpé du meurtre de la lycéenne. Mais un jury populaire l’a acquitté. L’accusation, comme cela arrive souvent aux Etats-Unis, n’a pas été autorisée à présenter aux jurés le passé criminel de Priest. Seul le meurtre de  Katrina Cheely a été débattu.
Et selon Danny Bardezbain, des enquêteurs ont parlé avec les jurés après le procès et leur ont expliqué qui était réellement Martin Priest. « Le président du jury a été tellement bouleversé qu’il a écrit une lettre au juge, en quelque sorte pour demander un nouveau procès ou pour les laisser délibérer à nouveau. Mais le juge a dit « Désolé, vous l’avez déjà acquitté. Il est non coupable selon vous ». »

Danny Bardezbain eu connaissance de l’affaire Tammy Rothganger alors qu’il enquêtait sur les antécédents de Martin Priest pour les meurtres William Bayliff, Freida Mayhugh et Katrina Cheely.

Il s’est donc rendu dans le Missouri afin de savoir s’il pouvait lier Martin Priest à la disparition de Tammy Rothganger. Il a vu la mère de Tammy de nombreuses fois.

« Elle m’a montré et m’a donné une copie d’un journal qu’elle avait tenu au sujet de la disparition de Tammy, un journal de 60 pages avec toutes les choses que Martin Priest avait dites et faites, toutes ses pensées et ses idées sur la disparition de Tammy. Une des choses qu’il lui a dites était que Tammy avait fugué parce qu’elle avait rompu avec lui, la mère avait rompu avec Priest. Il lui a dit que Tammy reviendrait à la maison si elle, la mère, revenait vivre avec lui. »

Les autorités du comté de Miller n’ont pas encore expliqué publiquement pourquoi elles pensent détenir assez de preuves pour inculper Martin Priest du meurtre de Tammy Sue Rothganger.
Cependant, un témoin identifié sous les initiales D.N., pourrait être l’homme qui accompagnait Martin Priest dans sa voiture le jour où Tammy a disparu. Il aurait expliqué aux autorités que Priest était venu le chercher tôt dans la matinée. Ils étaient allés chercher Tammy près du lycée d’Eldon. Ensuite, Priest avait arrêté la voiture dans un endroit reculé et avait frappé Tammy à la tête avec une clé anglaise. Il l’avait violée et étranglée. Ils avaient ensuite enterré son corps.

« C’est un tueur en série », a affirmé Bardezbain. « Il est responsable d’au moins 5 meurtres, dont 3 adolescente blondes, avec un même mode opératoire. Il se liait d’amitié, ou plus, avec leur mère. Il était charmant et beau parleur. Mais ses cibles, c’était les filles. A mon avis, il remarquait une adolescente qui lui plaisait, il la suivait, il trouvait des infos sur sa famille, vérifiait si sa mère était célibataire et devenait ami avec la mère. »

En 2011, Martin Priest est devenu admissible à une libération conditionnelle. Danny Bardezbain s’est rendu à l’audience. Il a écouté comme une femme de Floride parler en faveur de la libération de Priest. La femme a dit qu’elle avait trois jeunes filles et que Priest viendrait vivre avec eux après être sorti de prison. « La dernière chose que j’ai dite à la Commission des libérations conditionnelles était « Je ne crains pas Marty Priest. Mais ce qui me fait peur est que s’il sort de prison, trois jeunes filles en Floride vont mourir ». »

Sa libération conditionnelle lui a été refusée mais il pourra à nouveau la demander en août 2016. Il aura 57 ans.