Stephen Port

La Metropolitan Police attaquée en justice

Les familles de 3 des victimes du serial killer Stephen Port ont annoncé leur intention de porter plainte contre la Metropolitan Police concernant l’enquête sur leurs meurtres.

Daniel Whitworth, Anthony Walgate et Jack Taylor ont tous les trois été assassinés par Port en 2014 et 2015. Selon la BBC, leurs familles estiment que la police Londonienne n’a pas fait correctement son travail.

Leurs parents affirment que la Metropolitan Police doit être tenue responsable de son incapacité à enquêter sur les meurtres.

Donna Taylor a déclaré: « Stephen Port a évidemment pris la vie de Jack, mais nous pensons que la police n’a fait son travail avec aucune des familles. En ce qui nous concerne, ils ont joué un rôle énorme dans la mort de Jack parce que s’ils avaient fait leur travail correctement, Jack serait encore vivant aujourd’hui. »

The Independent Police Complaints Commission (Commission indépendante des plaintes contre la police) a lancé une enquête officielle, dont une partie examinera si l’enquête a été influencée par une éventuelle discrimination contre les homosexuels.

L’officier responsable du commandement des opérations, Stuart Candy, s’est également excusé auprès des familles pour les occasions manquées d’arrêter Stephen Port, mais l’une des familles a répondu  que les excuses arrivaient « un peu tard ».

Gabriel Kovari, Jack Taylor, Daniel Whitworth et Anthony Walgate

Les corps des 4 victimes (dont Gabriel Kovari) ont été retrouvés dans un même périmètre, présentant tous des traces de GHB, et toutes les familles ont pensé immédiatement à un tueur en série de jeunes homosexuels. La Metropolitain Police a pourtant repoussé l’idée jusqu’à ce que Stephen Port lui soit quasiment « mit sous le nez ». Certaines associations de défense des homosexuels et certaines familles des victimes ont publiquement accusé la Metropolitan Police d’homophobie.

La mère d’Anthony Walgate a expliqué : « Je ne peux m’empêcher de me demander : Si ç’avait été quatre jeunes femmes, est-ce que ça aurait été différent ? Si Anthony avait été une fille de 23 ans, puis Gabriel, puis Daniel, s’ils avaient tous été des femmes dans cette endroit, retrouvées dans des circonstances suspectes, je pense qu’il y aurait eu beaucoup plus de couverture médiatique aussi et une énorme partie de cette enquête par la police était homophobe, je le pense vraiment ».

Stephen Port a été condamné à l’emprisonnement à perpétuité pour les meurtres des 4 jeunes hommes. Il  a également été reconnu coupable d’avoir drogué et violé sept autres jeunes hommes, qui ont survécu. La police enquête actuellement sur 58 autres décès inexpliqués impliquant du GHB.

Enregistrer

error: Content is protected !!
WpCoderX