Niels Högel, l’infirmier tueur

« Retenez son nom, car il fera date dans l’hitoire criminelle moderne allemande.

Niels Högel, 39 ans, est certainement le plus grand tueur en série allemand depuis l’après-guerre. Le nombre estimé de ses victimes ne s’est jamais rencontré en temps de paix en Allemagne.

C’est en tant qu’infirmier, qu’il a sévi et avoué avoir oté la vie à une trentaine de patients, alors qu’il exerçait au service de réanimation de l’hôpital de Delmenhorst (Basse-Saxe).

Condamné en 2015 à la réclusion criminelle à perpétuité pour deux assassinats, l’enquête est cependant toujours en cours et les dernières découvertes font froid dans le dos. »

Lire la suite de cet article sur le site Berlin est à nous

 

« L’Allemagne toute entière s’interroge. Niels Högel serait-il l’un des pires serial killer qu’ait connu le pays depuis la Seconde Guerre mondiale ? C’est possible. Condamné à la réclusion à perpétuité en 2015 pour l’assassinat de deux patients, cet infirmier de 39 ans continue aujourd’hui de hanter les enquêteurs qui tentent à tout prix de recenser l’ensemble de ses victimes.

Et elles seraient nombreuses. “Bien plus élevé qu’on l’imaginait“, vient de reconnaître ces jours-ci Thomas Sander, le procureur d’Oldenburg. Le chiffre de 200 est avancé. »

Lire la suite de cet article sur le site du Nouveau Détective

 

« Peut-être le pire tueur en série d’Allemagne. Il a déjà été condamné à la perpétuité pour deux meurtres de patients. Mais cet ancien infirmier pourrait en avoir tué beaucoup plus. Les enquêteurs ont déjà examiné 99 dépouilles. Sur 27 d’entre elles, il y avait des traces d’un médicament pour le coeur. Niels H. faisait des injections en cachette pour provoquer des crises cardiaques. En treize ans de service, il aurait pu faire des centaines de victimes. »

Voir un reportage vidéo sur le site de France 3

 

« Ein Zeitungsfoto, aufgenommen im August 1997: Zehn junge Menschen in weißen Kitteln lächeln fröhlich in die Kamera, sie haben gerade am Wilhelmshavener St.-Willehad-Hospital ihre Abschlussprüfung zum Krankenpfleger bestanden. Mittendrin, als Dritter von links: Niels H., 20 Jahre alt; er lächelt besonders stolz.

17 Jahre später steht H. in Oldenburg vor Gericht; er steht unter Verdacht, bis zu 200 Krankenhaus-Patienten ermordet zu haben. »

Lire la suite de l’article sur le site de NWZ online

 

error: Content is protected !!
WpCoderX