Odontologie médico-légale et serial killers

L’odontologie médico-légale consiste à identifier des dents pour identifier des hommes.

L’odontologiste médico-légal intervient pour identifier les dents des morts ou celle des vivants, au sein d’enquêtes judiciaires.

Dans Odontologie médico-légale et serial killers, Xavier Riaud et Philippe Brousseau, tous les deux docteurs en chirurgie dentaire, présentent de nombreuses affaires criminelles pour lesquelles les dents ont joué un rôle déterminant en permettant d’identifier soit la victime, soit l’assassin.

Les premières pages de l’ouvrage reviennent sur l’histoire de l’odontologie médico-légale, en France et dans le monde, tant dans les enquêtes criminelles que pour l’archéologie.

Puis, de manière chronologique, du 19ème siècle à nos jours, les deux auteurs présentent les tueurs et les crimes sur quelques pages avant de décrire en détails comment l’odontologie a été utilisée pour faire avancer l’enquête, voir la résoudre.L’odontologie médico-légale consiste à identifier des dents pour identifier des hommes.La première partie est consacrée aux tueurs en série ou meurtriers dont les victimes ont été identifiées par les dents (Gabrielle Bompart, H.H. Holmes, Fred et Rose West, Jeffrey Dahmer, John Wayne Gacy, Arthur Shawcross… etc.).
La deuxième partie présente les tueurs en série et meurtriers identifiés par leurs dents ou l’ADN de leur salive (Will Quantrill, Belle Gunness, Lee Harvey Oswald, Ted Bundy, Richard Macek, Rodney Alcala, Guy George… etc.)
Les dernières pages abordent les crimes de Jack l’Eventreur, Karl Denke ou Nicolaï Dzhumagaliev.

Cet ouvrage de référence sur l’odontologie médico-légale et les meurtriers est tout à fait passionnant. Les auteurs n’utilisant que très peu de jargon médical, on peut suivre leur présentation des faits médico-légaux sans problème. On sent, tout au long du livre, la passion qui anime les deux « dentistes » pour leur spécialité (qui n’est pas reconnue comme telle en France) et la capacité qu’elle a de donner un nom à une victime inconnue ou d’envoyer un coupable en prison.

 

Si le sujet vous intéressent, les auteurs ont également publié :

Quand la dent mène l’enquête…

Odontologie médico-légale : entre histoire et archéologie

Les dentistes, détectives de l’histoire

error: Content is protected !!
WpCoderX