Peut-être un nouveau tueur en série au Colorado et en Californie

Edward Brown, 59 ans, a été battu à mort avec un marteau, poignardé 37 fois et carbonisé dans son appartement.

L’homme qui l’a assassiné, Sean Hanify, pourrait être un tueur en série qui aurait tué trois autres hommes de la même manière, en Californie et au Colorado.

Selon les policiers et le procureur d’état, Hanify a avoué le meurtre d’Edward Brown (le 6 août 2002) ainsi que d’autres assassinats, sur une période de plus de 10 ans.

Sean Hanify, âgé de 31 ans, est emprisonné dans la Prison du Comté à Denver, inculpé de « meurtre au 1er degrés, de cambriolage aggravé, de vol de véhicule aggravé au 1er degrés et d’incendie volontaire au 1er degrés ».
Les policiers n’ont pas voulu faire de commentaires sur le fait qu’Hanify pourrait être un tueur en série, mais ont affirmé vérifier les connexions qui pourraient exister entre le suspect et les trois autres meurtres.

«Nous possédons des informations», a expliqué le Lieutenant Priest, «responsable de l’enquête, qui nous poussent à penser que Hanify pourrait avoir tué au Colorado et en dehors de cet état».

Les enquêteurs travaillent particulièrement sur le meurtre de Mark Davis, un SDF de 44 ans, assassiné en juillet 2000, à Denver.
«Les similarités entre ces deux affaires sont limitées : des couteaux ont été utilisés et la cause de la mort a été une fracture du crâne à l’aide d’un objet. Mais ces faits en eux-mêmes ne sont pas suffisants pour lier les deux meurtres. Toutefois, des événements inhabituels ont eu lieu lors des meurtres d’Ed Brown et de Mark Davis qui sont vraiment intéressants et assez similaires pour que l’on puisse chercher des connexions».

Des pompiers avaient découvert le corps d’Edward Brown le 6 août 2002, après avoir répondu à un appel d’un voisin de son immeuble, à Capitol Hill.
La mort de Mark Davis, en juillet 2000, avait été aussi brutale que celle d’Ed Brown. Il avait été trouvé sur la berge de la Cherry Creek, en position foetale, avec un grand couteau enfoncé dans le cou. Mais la cause de la mort était une fracture du crâne, causée par des coups répétés à l’aide d’une grosse pierre.

Selon le profiler du FBI Greg McCrary (à la retraite), ces deux meurtres semblent être l’oeuvre d’une seule et même personne. «Les meurtres qui présentent une telle brutalité sont souvent dirigés par une rage sous-jacente. Ce genre d’homme ne tue pas seulement pour que la victime meurt. Ils tuent pour se défouler, pour faire sortir la rage qu’ils ont en eux et même après que la victime soit morte, cet excès d’émotion, cette rage reste en eux».