Stephen Port

Le procès de Stephen Port a commencé

Le tueur en série présumé Stephen Port, 41 ans, avait placé une fausse lettre de suicide sur l’une de ses victimes, Daniel Whitworth, afin de faire accuser ce dernier du meurtre de sa prochaine cible, Gabriel Kovari.

Stephen Port est accusé des meurtres de 4 jeunes hommes qu’il aurait drogué avec des doses mortelles de GHB, afin de pouvoir les violer.

Bien que les cadavres aient tous été abandonnés à moins de 500m de l’appartement du tueur, dont 3 autour de la même église, en l’espace de 15 mois, la police n’avait pas fait le lien entre leurs morts.

Un jury a écouté Stephen Port expliquer qu’il avait tenté de faire accuser Daniel Whitworth du meurtre d’une autre de ses victimes : dans la lettre qu’il avait soi-disant écrite, il s’accusait du meurtre de Gabriel Kovari.

Les meurtres d’Anthony Walgate, 23 ans, Gabriel Kovari, 22 ans, et Daniel Whitworth, 21 ans, ont eu lieu entre juin et septembre 2014.

Le corps de Jack Taylor, 25 ans, un conducteur de chariot élévateur originaire de Dagenham, dans l’Essex, a été découvert en septembre 2015, dans la même cours d’église où les corps de Gabriel et Daniel avaient été retrouvés.

Le juge a expliqué aux jurés : « Bien que ce fut le troisième corps de jeune homme retrouvé au même endroit, la mort de Jack Taylor a été traitée comme non suspecte ».

Gabriel Kovari, Jack Taylor, Daniel Whitworth et Anthony Walgate

Gabriel Kovari, Jack Taylor, Daniel Whitworth et Anthony Walgate

Les jurés ont également appris que Stephen Port aimait avoir des relations sexuelles avec des jeunes homes inconscients. Selon le juge, il connaissait très bien les dangers qu’il faisait courir à ces jeunes gens en les plongeant dans une sorte de coma avec le GHB. « La mort de M. Walgate aurait dû lui faire comprendre, et pourtant il a de nouveau pris ce risque avec M. Kovari, pour son propre plaisir sexuel. »

Après l’arrestation de Stephen Port en octobre 2015, la police a saisi son téléphone portable, dans lequel elle a trouvé 83 vidéos où il s’était filmé en train de coucher avec des nombreux hommes différents.
Dans 6 de ces vidéos, pour un total de 18mn, il viole un jeune homme visiblement inconscient, en présence d’un 3ème homme. La victime, un jeune homme de 24 ans dont l’identité n’a pas été révélée, a expliqué qu’il avait rencontré Stephen Port par le biais d’une application de rencontre en 2010. Ils s’étaient vus plusieurs fois et Stephen Port ne s’était jamais montré agressif. Ils avaient eu des relations sexuelles consenties après avoir consommé des « champignons magiques ».
La victime s’est reconnue dans l’une des vidéos où l’on distingue bien ses tatouages, et qui a été enregistrée le 1er janvier 2014. Selon lui, il avait pris des « champignons » mais, contrairement à d’habitude, il s’était endormi et ne se souvenait de rien. Dans la vidéo, le 3ème homme a lui aussi une relation sexuelle avec Stephen Port, qui le convainc ensuite, avec difficulté, à violer à son tour le jeune homme inconscient.

Stephen Port aurait ainsi violé 12 jeunes hommes durant une période de 3 ans et demi, entre 2012 et 2015. Quatre d’entre eux sont morts d’overdose de GHB mais Stephen Port a plaidé non coupable des accusations de viols et de meurtres.

Enregistrer

error: Content is protected !!
WpCoderX