Renaud Hardy

Un tueur en série suspecté en Belgique

« La chambre des mises en accusation d’Anvers a décidé jeudi de renvoyer vers la cour d’assises Renaud Hardy, un quinquagénaire suspecté de plusieurs homicides et tentatives d’homicide, rapporte le parquet général d’Anvers.

Renaud Hardy devra répondre de l’assassinat de son ex-petite amie Linda Doms, à Zemst en septembre 2015. C’est le seul fait que cet homme de 55 ans a avoué, après que la police eut mis la main sur une vidéo du crime prise par l’auteur lui-même.Une analyse ADN a cependant permis de relier M. Hardy à une affaire précédente, à savoir le meurtre d’une octogénaire, Maria Walschaerts, en 2014 à Leest (Malines). Son profil génétique a également été relevé sur les scènes de deux tentatives de meurtre, à l’encontre de l’actrice Veerle Eyckermans à Zemst et d’une autre femme à Bonheiden. « Lire la suite de cet article sur le site de 7sur7.be

Dans sa petite ville natale de Malines, au nord de Bruxelles, Renaud Hardy, un excentrique qui portait toujours son appareil photo sur son épaule, est surnommé « Renaud le Fou ».

Officiellement gardien d’une salle de sport, Hardy était en congé maladie depuis une dizaine d’années. Il passait beaucoup de temps à prendre des photos dans la ville. Il proposait souvent à des femmes de prendre des photos d’elles chez lui, dans sa maison, et pouvait se montrer agressif lorsqu’elles refusaient.

Il avait eu quelques disputes avec des habitants parce qu’il les agaçait avec son drone ou sa voiture télécommandée, et avait été banni du café local après s’y être présenté avec une photo géante de l’épouse du propriétaire qu’il avait prise sans son consentement.

En septembre 2015, il a comparu devant le tribunal pour avoir tiré sur une cycliste avec une carabine à air comprimé.

Le cadavre nu de la petite-amie de Renaud Hardy, Linda Doms, a été retrouvé début septembre 2015 dans son lit, couvertes de marques suggérant qu’elle avait été battue à mort.

Hardy a été brièvement interrogé mais libéré faute de preuves, puis il a plus tard avoué avoir assassiné Linda Doms à deux amis.

La police a alors perquisitionné son appartement et a trouvé une carte mémoire. Elle contenait des images de Hardy frappant à mort sa petite amie avec un gourdin dans une attaque clairement mise en scène : il s’était assuré que sa caméra GoPro filmait afin de «revoir la scène».

Après avoir comparé son ADN avec celui retrouvé dans d’autres affaires, les enquêteurs ont lié Hardy à la mort de Maria Walshaerts, 82 ans, qui vivait près de chez lui et a été retrouvée en 2014 le crâne brisé.

Et son agression à la carabine a amenés la police à rouvrir le dossier du meurtre d’Ann Bourgoin, une mère de 38 ans abattue par une balle de petit calibre en 2006 alors qu’elle faisait du vélo dans la région.

Renaud Hardy est également soupçonné d’être derrière la tentative de meurtre d’une femme de 69 ans en septembre 2015.

La police se demande également s’il est responsable de l’attaque violente en février 2015 de Veerle Eyckermans, une actrice flamande qui a joué la reine Paola dans une série télévisée. Elle a été brutalement battue avec une barre de fer par un inconnu qui a fait irruption chez elle à Hofstade. Hardy vivait dans son village depuis un certain nombre d’années.

Bien qu’il ait admis avoir assassiné sa petite amie, Hardy nie être derrière les autres meurtres ou attaques.

«J’ai du mal à composer avec la maladie de Parkinson et j’ai agi par frustration», a-t-il dit à la police lors des interrogatoires.

Avec la carte mémoire, la police a également trouvé chez lui de la pédopornographie et de la cocaïne.

error: Content is protected !!
WpCoderX