Roberto Arguelles sera mis à mort par peloton d’exécution

Dans l’Utah, un tueur en série qui avait demandé à être exécuté par un peloton d’exécution sans porter la traditionnelle cagoule sur sa tête va être exaucé, après une décision de la Court Suprême. Roberto Arguelles a fait cette demande inhabituelle après avoir été reconnu coupable, en 1997, des meurtres de trois adolescentes et d’une femme de 42 ans.

La Court a accepté sa demande, mais l’exécution a été repoussée après qu’Arguelles ait tenté de se pendre dans sa cellule avec un drap.
Roberto Arguelles a subit une évaluation psychiatrique après cette tentative de suicide. Suivant la loi de l’Utah, un appel contre sa sentence a été fait automatiquement à la court Suprême, qui l’a rejeté et a demandé qu’il soit exécuté.

L’avocat d’Arguelles a indiqué que cette décision marque la fin des appels qu’il pouvait faire sans le consentement de Roberto Arguelles. Si ce dernier choisit de ne plus faire appel, il sera exécuté prochainement.

En mars 1992, il avait enlevé, violé et assassiné une fille de 13 ans, Stéphanie Blundell. Quelques jours plus tard, il avait enlevé deux adolescentes de 15 et 16 ans, Tuesday Roberts et Lisa Martinez. Il avait violée et étranglée Tuesday, puis avait poignardé Lisa plus de 40 fois. Et enfin, il avait enlevé et étranglé Margo Bond, 42 ans.

Durant son procès, son avocat avait affirmé qu’Arguelles avait des problèmes mentaux, des « trous noirs » et des hallucinations, et que, durant son enfance, il avait souffert d’abus physiques et sexuels. Mais les jurés n’ont pas été convaincus par ces arguments.

L’Utah est le seul état des Etats-Unis dans lequel les condamnés à mort peuvent choisir entre l’injection mortelle et le peloton d’exécution.

error: Content is protected !!
WpCoderX