Rodney Alcala jugé pour cinq meurtres

Le tueur en série Rodney Alcala, qui a décidé d’être son propre avocat, va témoigner pour sa propre défense lors de son troisième procès, qui a lieu cette semaine. Il a l’intention de montrer aux jurés une vidéo d’un jeu télévisé, “The Dating Game” (notre « Tournez Manège ») qu’il avait gagné en 1978.

Alcala a interrogé l’expert scientifique Marc Taylor, d’un laboratoire privé de Ventura (Californie), sur les preuves ADN que ce dernier a mis en évidence. Taylor a expliqué que les analyses ADN reliaient Rodney Alcala à la majorité des meurtres dont il est accusé.

Alcala désire montrer la vidéo du jeu télévisé afin de soutenir son affirmation selon laquelle il portait des boucles d’oreilles en or à l’époque, contredisant la mère de l’une de ses victimes, qui a affirmé que des boucles d’oreilles dorées découvertes chez Alcala appartenaient à sa fille, Robin Samsoe.
A la fin de l’extrait vidéo, Alcala passe sa main dans ses cheveux longs en riant lorsqu’il apprend qu’il est le gagnant, montrant ce qu’il explique être des boucles d’oreilles.
Cependant, la mère de Robin a expliqué que sa fille avait elle-même strié ses boucles d’oreilles avec son coupe-ongle et les traces découvertes sur les boucles dorées confirment ses dires.

Alcala est jugé pour la troisième fois pour le meurtre de Robin Samsoe, 12 ans, assassinée en 1979 à Huntington Beach (Californie). Ses condamnations précédentes ont été cassées suite à des modifications du code pénal Californien.

Cette fois, il se défend également contre les accusations de meurtres de quatre autres jeunes femmes, à la fin des années 1970, dans le comté de Los Angeles.

Alcala a été autorisé à se représenter lui-même et, d’un autre côté, l’accusation a pu présenter les 5 meurtres dont il est accusé au cours d’un seul et même procès.

Alcala, qui était photographe, a tenté de prouver qu’il faisait un reportage sur un concours de danse le soir où Robin Samsoe a été enlevée.

Selon l’accusation, Alcala a tué 4 autres jeunes femmes avant d’assassiner Robin Samsoe, le 20 juin 1979.
– Sa première victime, Jill Barcomb, une petite jeune femme de 18 ans, avait été emmenée dans un endroit isolé des collines d’Hollywood en juillet 1977. Alcala lui avait fracassé le crâne avec une grosse pierre, l’avait frappée et mordue, brutalement violée, puis étranglée avec son pantalon et sa ceinture, avant d’abandonner son corps dans une petite rue isolée.
– Alcala est également accusé d’avoir assassiné Georgia Wixted, une infirmière de 27 ans, en décembre 1977. L’assassin avait découpé une moustiquaire pour pénétrer dans sa maison de Malibu. Il l’avait frappée avec un marteau, violée puis étranglée avec l’une de ses paires de bas. Il l’avait battue si brutalement que les murs de sa chambre étaient éclaboussés de sang.
– Charlotte Lamb, 32 ans, a été assassinée à El Segundo en juin 1978. Son corps a été retrouvé dans la buanderie de son immeuble. Comme pour les autres victimes, son visage avait été frappé, ses bras étaient tirés en arrière et sa poitrine exposée. Elle avait été violemment étranglée avec un lacet, encore attaché à une sandale. Son assassin avait emporté avec lui ses boucles d’oreille.
– Jill Parenteau, 21 ans, a été tuée dans son appartement le 14 juin 1979. Là aussi, son assassin avait découpé la moustiquaire. Il l’avait violée, frappée à la tête, et étranglée avec ses bas, dans sa chambre.

Les victimes d'Alcala

Les victimes d’Alcala

Les analyses ADN, qui n’existaient pas encore au moment des meurtres, ont permis, à partir de 2003, de relier Rodney Alcala aux scènes de crime grâce à son sperme. De plus, l’empreinte de sa paume avait été découverte chez Georgia Wixted, l’une des amies de Jill Parenteau l’avait vu danser avec Alcala un mois avant son meurtre et l’une des boucles d’oreilles de Charlotte Lamb, portant encore un peu de son sang, avait été trouvée dans le casier d’Alcala.

Le jour du meurtre de Robin Samsoe, Alcala avait quitté la maison où il habitait, avec sa mère, pour aller prendre des photos d’adolescentes en bikini qui faisaient du roller sur la jetée d’Huntington Beach. Il était parvenu à convaincre 4 filles de poser pour lui, dont Robin Samsoe et son amie Bridget Wilvert.
La mère de Bridget, le voyant prendre des photos des adolescentes, lui avait demandé ce qu’il faisait. Il était parti sans répondre.

Lorsque le corps de Robin Samsoe avait été découvert, le 2 juillet 1979, il ne restait que des os.

Alcala avait été arrêté le 24 juillet 1979 à Seattle, et les enquêteurs avaient découvert dans son casier de rangement les photos des adolescentes prises à Huntington Beach. Ils avaient également trouvé une pochette en soie contenant des bijoux féminins, et notamment les boucles d’oreilles dorées que la mère de Robin Samsoe a reconnues.

Rodney Alcala avait été reconnu coupable du meurtre de Robin une première fois en 1980.
Sa première condamnation remonte à 1972, pour le viol et le « tabassage » d’une fillette de 8 ans.