tiago da rocha

Tiago da Rocha de nouveau condamné

Tiago Rocha, 28 ans, le tueur en série de Goiânia (la capitale et plus grande ville de la province de Goiás, au centre du Brésil), devrait de nouveau être condamné à une lourde peine de prison.

Isadora dos Reis

Rocha était jugé pour l’un des 39 meurtres qu’il a avoué, celui d’une lycéenne et championne de capoeira de 15 ans, Isadora Candida Aparecida dos Reis, assassinée en juin 2014.

L’adolescente rentrait chez elle avec son petit ami à San Jose, lorsque Tiago Henrique Gomes da Rocha s’est approché d’eux sur sa moto. Il a crié et a exigé qu’elle lui remette son téléphone. Isadora a obtempéré mais a fait tomber son téléphone et Rocha l’a abattue de plusieurs balles, avant de s’enfuir.
Le petit ami n’a pas été blessé.

Le pistolet qui avait servi à tuer l’adolescente a été retrouvé chez Tiago da Rocha après son arrestation en octobre 2014.

Il a déjà été reconnu coupable de 23 meurtres commis en 3 ans, et condamné à plus de 540 années de prison.

Il a poignardé des prostituées, abattue des SDF et des jeunes femmes, et étranglés des homosexuels.

Il a été arrêté à Goiânia pour un simple excès de vitesse à moto, lorsque les policiers se sont rendu compte qu’un mandat d’arrêt courrait contre lui pour un vol de plaque minéralogique. Il utilisait sa moto pour s’approcher de ses victimes, les tuer, puis s’échapper rapidement.

Interrogé par les enquêteurs après son arrestation, il a avoué 39 meurtres, dont ceux de 15 jeunes femmes, âgées de 14 à 29 ans, et d’inconnus qu’il pensait être des SDF ou des homosexuels.

8 de 15 victimes féminines de Rocha

Durant ses meurtres, Rocha avait une relation avec une jeune femme très croyante, aux cheveux longs, dont l’apparence était similaire à celle des victimes. Il l’accompagnait souvent à la messe.

Rocha a commencé à tuer en 2011. Sa première victime était l’un des 17 hommes qu’il a assassiné. En 2014, il s’est mis à tuer des adolescentes et des jeunes femmes.

Le 18 janvier 2014, il s’est approché sur sa moto de Bárbara Costa, 14 ans, qui attendait sa grand-mère dans un parc public, et l’a abattue.

Le lendemain, il a assassiné Beatriz Moura, 23 ans, de la même manière.

Interrogé par les medias locaux, il a expliqué qu’il avait été « poussé par une grande puissance » et qu’il regrettait ses crimes. « C’était plus fort que moi. Je ne pourrais pas l’expliquer ».

Mais selon un interrogateur de la police de Goias, lorsqu’il a avoué ses crimes « Il n’a identifié ses victimes que par un nombre : la numéro 30, la numéro 12… », bien qu’il se rappelait en détail chacun de ses meurtres.  Les enquêteurs ont été choqués par sa froideur et son absence d’émotion.

Enregistrer

error: Content is protected !!
WpCoderX