Un autre tueur de prostituées à Edmonton

Une nouvelle prostituée a été assassinée à Edmonton (Canada) alors que le suspect de meurtres en série de prostituées, Thomas Svekla, est en cours de jugement.

Theresa Innes

Theresa Innes

Accusés des meurtres de Theresa Innes et Rachel Quinney, deux prostituées, Thomas Svekla a expliqué qu’il avait simplement trouvé le corps de Rachel, 19 ans, près de Fort Saskatchewan en 2004, non loin de l’endroit où le corps de Theresa avait été découvert par la police, dans le garage de la soeur de Svekla en 2006.
Svekla, un mécanicien de profession, avait laissé un grand sac de hockey dans le garage de sa sœur en lui affirmant qu’il était « plein d’asticots de compost ». Suspicieuse, sa soeur avait ouvert le sac et y avait trouvé le corps en décomposition de Theresa Innes, 36 ans, enveloppé dans du plastique.

Selon Jack Levin, l’un des spécialistes des tueurs en série, co-directeur du Brudnick Center on Conflict and Violence à l’université Northeastern dans le Massachusetts, a expliqué que le meurtre de la toute dernière victime, Brianna Torvalson, pose question. Contrairement à la majorité des 15 autres femmes assassinées à Edmonton ces dernières années, son corps a été laissé dans un endroit où il pouvait être découvert rapidement. Levin affirme que c’est « la marque de fabrique d’un imitateur qui cherche à obtenir ses 15 minutes de gloire ».

« Je ne serais pas surpris de trouver un nouveau tueur en série à Edmonton, mais il est plus probable que ce soit un phénomène de mimétisme, surtout avec le procès de Svekla qui a commencé. C’est le moment idéal pour frapper, alors que les gens parlent des prostituées assassinées. L’attraction pour le nouveau tueur est cet élément d’ironie, puisque le tueur présumé de prostituées, Svekla, est jugé en ce moment et pourtant de nouveaux meurtres sont commis dans les rues. Il se moque des forces de l’ordre ».

Le criminologue Kevin Haggerty, de l’université d’Alberta, ajoute quant à lui que la publicité pourrait encourager des tueurs à utiliser le comté de Strathcona comme une « décharge »… « Une fois qu’une zone obtient une réputation de « dépotoir à cadavres sans danger pour le tueur », ce n’est pas inhabituel que de nouveaux corps y soient découverts. Les comtés de Southeast Edmonton et de Strathcona ont également une réputation selon laquelle on peut y rencontrer de nombreuses prostituées. Ce genre de réputation durable a ce genre de répercussions ».
Haggerty s’attend à ce que la police continue de trouver des cadavres de prostituées au Canada aussi longtemps que les lois ne changeront pas. « Ce qui créé le problème est la loi elle-même, qui pousse les prostituées en dehors des villes, dans des endroits où elles ne sont pas en sécurité ».

La famille de Brianna Torvalson a fait paraître un communiqué de presse expliquant qu’elle était « une jeune femme aimante, attentionnée, une âme magnifique et irremplçable (…) qui a combattu de nombreux démons et une addiction à la drogue qui l’avait poussée dans la rue. Le meurtre de Brianna a créé un vide dans la vie de sa famille, qui ne pourra jamais être rempli ».

 

Mise à jour 2015 : Thomas Svekla a été reconnu coupable du meurtre de Theresa Innes, mais acquitté de celui de Rachel Quinney, par maqnue de preuves. Il a été déclaré « dangerous offender » et sera donc incarcéré à perpétuité réelle sans aucune possibilité de libération sur parole.
Il
est officiellement suspect dans la disparition de Delores Aube Brower et Corrie Renee Ottenbreit, dont les corps à l’état de squelette ont été découverts dans un champs en avril 2015. Elles avaient disparu en mai 2004. Il est également suspecté des meurtres de Bernadette Ahenakew, Edna Bernard, Debbie Lake, Monique Pitre, Melissa Munch et Katie Sylvia Ballantyne, toutes découvertes dans des champs boueux au sud et à l’est d’Edmonton.

error: Content is protected !!
WpCoderX