Un étudiant en criminologie suspecté de meurtres en série

Un Britannique d’une quarantaine d’années a été inculpé pour le meurtre de trois prostituées de Bradford, dans le nord de l’Angleterre.

La Grande-Bretagne redoute déjà d’avoir affaire à un nouveau Jack l’éventreur. Stephen Griffiths, un étudiant en criminologie d’une quarantaine d’années, a été inculpé jeudi dans le cadre d’une enquête sur les meurtres rapprochés de trois prostituées de Bradford, une ville universitaire au nord-est de Manchester. Il sera présenté à la justice vendredi.

Cet homme, diplômé en psychologie, a été interpellé lundi après le signalement de la disparition de Suzanne Blamires vendredi. Le lendemain, la police découvrait dans une rivière du West Yorkshire des restes humains attribués à la jeune femme de 36 ans, dont une tête retrouvée dans un sac à dos. Les analyses scientifiques ne pourront pas confirmer l’identité du corps avant mardi.

Rapidement, les enquêteurs ont élargi leur interrogatoire à la disparition de deux autres prostituées qui, selon le Times, connaissaient Suzanne Blamires et travaillaient dans le même quartier de Bradford qu’elle. Shelley Armitage, 31 ans, a été vue pour la dernière fois en avril, et Susan Rushworth, 43 ans, n’est pas réapparue depuis juin l’an dernier. La police s’interrogerait aussi sur d’éventuels liens avec deux autres meurtres de prostituées plus anciens, en 1992 et 2001.

Shelley, Susan et Suzanne

Shelley, Susan et Suzanne

Selon ses voisins, le suspect était un solitaire obsédé par les prostituées. Un témoin de son arrestation a raconté au Times qu’il avait, au moment d’être embarqué, «la même expression froide que d’ordinaire. Son visage n’exprimait ni choc, ni surprise ni émotion. Il s’est seulement préoccupé de savoir si la police fermait bien sa porte d’entrée». Le quotidien The Sun ajoute qu’il aurait rédigé un blog sous un pseudonyme dans lequel il se qualifiait lui-même de «pseudo humain au mieux, démon au pire». Il y listait par ailleurs plus de 50 tueurs en série.

Cette affaire rappelle de sombres souvenirs aux habitants du Yorkshire, où avait déjà sévi un tueur en série dans les années 1970. Peter Sutcliffe, surnommé l’éventreur du Yorkshire, avait assassiné treize femmes, dont trois à Bradford.

Article issu du Figaro en ligne par Pauline Fréour.

Article complet en anglais sur le site Daily Mail.

MISE A JOUR : Stephen Griffiths a été condamné à la prison à perpétuité le 21 décembre 2010, pour les meurtres de  Suzanne Blamires, 36 ans, Shelley Armitage, 31 ans, mère de deux enfants, et Susan Rushworth, 43 ans, mère de 3 enfants.