Un infirmier tueur en série au Japon ?

La police japonaise est sur les traces d’un empoisonneur en série. Plusieurs morts suspectes parmi les patients de l’Oguchi Hospital, à Yokohama dans l’est du Japon, ont alerté les autorités. Un produit chimique utilisé habituellement dans les désinfectants serait ainsi responsable du décès de deux patients, selon une source proche de l’enquête, citée par le Japan Times.

Ces deux personnes âgées, qui sont décédées à deux jours d’intervalle, séjournaient au même étage de l’hôpital, le quatrième.

Quarante-huit décès douteux depuis juillet

Sur les lieux, les enquêteurs ont découvert que certaines poches de perfusion neuves étaient trouées. De petites coupures ciselaient les bouchons d’à peu près dix poches de perfusion sur cinquante. Les enquêteurs cherchent désormais à savoir qui a pu contaminer ces poches et si la volonté était de toucher quelqu’un précisément ou s’il s’agit « d’un acte aveugle ». Au total, l’hôpital a signalé quelque quarante-huit décès depuis juillet sans qu’on puisse certifier qu’il s’agisse à chaque fois d’un empoisonnement.

Le problème? Les corps ont déjà été incinérés donc il est très difficile d’enquêter sur ces décès, explique le site Quartz.

Lire la suite de cet article sur le site de l’Express

Les deux victimes sont Sozo Nishikawa et Nobuo Yamaki, tous les deux 88 ans. Ils sont décédés respectivement le 18 et le 20 septembre 2016.

Le 30 septembre, la police a annoncé officiellement qu’elle soupçonne un membre du personnel médical d’avoir empoisonné les poches de perfusion.

error: Content is protected !!
WpCoderX