Un tueur condamné à la perpétuité à Saint Petersbourg

La cour de justice de Saint Petersbourg a condamné un homme à la perpétuité pour les viols et les meurtres de 4 filles et jeunes femmes de 11 à 20 ans.

Dmitry Voronenko, 36 ans, Ukrainien d’origine, a violé et étranglé ses victimes, toutes de grandes blondes, avec leurs propres vêtements, à Saint Petersbourg.
Il a également été condamné pour le viol d’une autre fille.

« La Cour a décrété que Voronenko mérite la peine capitale, qui toutefois ne peut être appliquée à cause du moratoire« , a expliqué le juge. « La Cour pense donc que l’emprisonnement à vie est une juste punition dans cette affaire« .

La défense avait demandé la clémence du juge, arguant que Voronenko avait coopéré volontairement avec la police et avait admis sa culpabilité lors de son interrogatoire.

Mais le juge a surtout pris compte du fait que Voronenko avait commis ses meurtres entre décembre 2006 et mars 2007, alors qu’il était en liberté conditionnelle pour avoir commis des viols.

Voronenko sera emprisonné sans aucune possibilité d’amnistie ou de libération sur parole.

Il avait été arrêté en mai 2007 pour le meurtre d’une jeune fille de 12 ans dont le corps avait été retrouvé dans un grenier de Saint Petersbourg.

Pour expliquer ses meurtres, l’assassin a d’abord affirmé que, comme il n’avait pas d’enfant, mes autres gens ne devaient pas non plus en avoir. Pourtant, lors de sa déclaration finale à la Cour, Voronenko aurait exprimé des remords : « Punissez-moi, je suis d’accord, je suis coupable« .

Selon les psychiatres qui l’ont examiné, Voronenko est sain d’esprit.

Les parents des filles assassinées ont l’intention de demander la levée du moratoire russe sur la peine de mort, instauré en 1996.