matthew johnson

Un tueur en série accusé des meurtres de 3 femmes à Hartford, Connecticut

La police d’Hartford, Connecticut, a arrêté Matthew Steven Johnson, 39 ans, pour les meurtres de trois femmes de cette ville.

Johnson a passé la moitié de son adolescence dans des maisons de correction.
En 1980, il a été arrêté pour cambriolage.
En juin 1982, à 19 ans, Johnson a violemment battu un gardien dans la Cathédrale Saint Joseph d’Hatford et a été condamné à 10 ans de prison. Il est sorti avant la fin de sa peine et, en juin 1988, il a été condamné à 35 mois de prison pour une nouvelle agression.
Entre 1988 et 1990, il s’est attaqué à des femmes dans la rue. Le 10 octobre 1990, il a été accusé de viol : il avait sauté sur une jeune femme par derrière, l’avait traîné dans derrière des buissons et l’avait violé durant deux heures en la menaçant de la tuer si elle criait. Il a de nouveau été condamné à 10 ans de prison, mais il n’en a fait que trois ! Il a néanmoins été inscrit dans le fichier des agresseurs sexuels et son ADN a été prélevé.
Le 17 septembre 1992, il a été condamné à trois ans de prisons pour cambriolage.
En septembre 1998, il a déménagé à Gainsville, en Floride, pour y vivre avec son frère jumeaux, Mark Johnson. Il n’y est resté que trois mois.
Il est revenu à Hartford, mais il n’a pu garder un emploi stable à cause de ses problèmes de drogues.
En juin 1999, Johnson a trouvé un emploi de cuisinier au Burger King de Bloomfield, une ville voisine. C’est durant ce même mois que le corps de LaDawn Roberts a été découvert sous le porche d’un immeuble à Hartford. Les enquêteurs pensent que Johnson l’a tuée mais ne possèdent pas de preuves solides.

Le 16 avril 2000, le corps d’Aida Quinones, 33 ans, a été découvert près de la Capitol Avenue, à Hartford.
Le 25 avril 2000, la police d’Hartford a envoyé des prélèvements de sperme, prélevés sur le corps d’Aida Quinones, au Laboratoire d’Etat. Ces prélèvements ont été congelés et jamais étudiés… parce qu’il n’y avait pas de suspect !
Le 29 août 2000, le corps de Rosalie Jimenez, 33 ans, a été trouvé sur Cedart Street, dans un bâtiment abandonné.
Le 22 juillet 2001, le corps d’Alesia Ford, 37 ans, a été découvert près de Myrtle Street.

Alesia et Aida

Alesia Ford et Aida Quinones

En septembre 2001, grâce au registre des agresseurs sexuels, le laboratoire d’Etat a conclu que l’ADN du sperme trouvé sur le corps d’Aida Quinones correspondait à l’ADN de Johnson. La police a obtenu un mandat d’arrêt contre Matthew Johnson, mais n’est pas parvenu à le trouver.
Le 13 janvier 2002, la police est parvenu à arrêter Johnson, pour les meurtres d’Alesia Ford et Aida Quinones, au refuge de l’Immaculée Conception.
Le 19 juin 2002, Johnson est également accusé du meurtre de Rosali Jimenez car son ADN correspond à celui du meurtrier de la jeune femme.

Aida Quinones, Rosalie Jimenez et Alesia Ford étaient toutes les trois sans-abris et avaient des problèmes de drogues et/ou d’alcool. Elles ont toutes été battues à mort, et leur crâne a été fracassé.
Les meurtres ont eu lieu l’été, lorsque le refuge pour sans-abris où vivait Johnson était fermé.

error: Content is protected !!
WpCoderX