chauke pretoria

Un tueur en série d’Afrique du Sud en jugement

La Haute Court de Pretoria, en Afrique du Sud, a entendu comment plusieurs femmes qui étaient venues dans cette ville avec l’espoir d’y trouver du travail ont été violées, étranglées et volées. Dans la plupart des cas, leurs corps décomposés ont été découverts près de routes fréquentées, dans les banlieues de la ville.

Elias Chauke, un homme de 32 ans originaire du quartier de Rosslyn, est accusé des viols et des meurtres, qui ont eu lieu durant deux mois en 2002.

Il a plaidé non coupable des cinq accusations de meurtres, quatre accusations de viols et cinq accusations de vols.

Il a affirmé ne pas avoir commis ces crimes car, au moment où ils avaient lieu, il n’était pas dans la région.

La première victime est une femme qui n’a toujours pas été identifiée. Elle a été violée et assassinée à Rooihuiskraal. Son corps nu a été découvert le 7 octobre 2002, près de l’autoroute R28, recouvert d’une housse de siège de voiture.

Confidence Ramonyathi, une femme au chômage qui a quitté sa maison le 8 octobre 2002 pour chercher un emploi à Pretoria, a été la seconde victime. Son corps à moitié nu a été découvert 9 jours plus tard, près de l’autoroute N1, dans la ville de Waterkloof Heights.

Le troisième corps, nu, d’une femme non identifiée, a été découvert le 12 novembre 2004, près de l’autoroute R21, dans Monument Park.

Grany Lekala a quitté sa maison le 13 novembre 2002, afin de rencontrer un homme – qui serait Elias Chauke – qui lui avait proposé un emploi. Son corps à moitié nu a été découvert le lendemain près de l’autoroute R28, à Highveld Park, à Centurion. Son chemisier était enroulé autour de son cou et un préservatif usagé a été trouvé près du corps, qui était caché par une couverture.

Une de ses amies proches, Joyce Kabini, a témoigné du fait qu’elle avait rencontré Elias Chauke en octobre 2002. Il lui avait demandé si elle cherchait du travail. Elle avait pris son numéro de téléphone et l’avait donné à Lekala, qui l’avait appelé. On ne l’avait plus jamais revue.

Beauty Ditshego a été la dernière victime mentionnée Durant le procès. Elle est arrivée à Pretoria le 14 novembre 2002, pour faire des courses. Son corps, entièrement habillé, a été découvert le lendemain près de l’autoroute N1 à Newlands.

Le procès continu.