Un tueur présumé de vieilles dames arrêté aux USA

Margaret Tessneer a été l’une des 3 dames âgées découvertes mortes dans la ville de Shelby (Caroline du Nord, Etats-Unis) en à peine 4 mois.

La police a inculpé un homme originaire de Cherryville (au nord est de Shelby) pour le meurtre de Mme Tessner, 79 ans, en 2003.
Margaret Tessneer, avait été découverte dans son lit le 20 septembre 2003. Sa ligne téléphonique avait été arrachée et sa porte d’entrée était ouverte.
Son décès avait dérouté la police, comme ceux de deux autres vieilles dames de la ville, et avait poussé la population à craindre la présence d’un tueur en série.

Lottie Ledford, 85 ans, avait été découverte chez elle le 23 aout 2003, un mois avant Margaret Tessneer. On avait d’abord conclu à une crise cardiaque, mais la police avait rouvert son dossier après le décès de Mme Tessneer.

Lillian Mullinax, 87 ans, avait été découverte chez elle le 10 novembre 2003. Son corps était malheureusement en trop mauvais état pour que l’ADN de son agresseur puisse être relevé.
A chaque fois, la ligne téléphonique avait été coupée ou arrachée.

Lottie Ledford, Lilian Mulinax et Margaret Tessneer

Lottie Ledford, Lilian Mulinax et Margaret Tessneer

La police, à l’époque, avait été incapable de déterminer si les morts de ces femmes étaient le résultat de meurtres mais avait affirmé que ces décès n’étaient sûrement pas des morts naturelles. Les familles des trois victimes avaient alors critiqué la police locale, l’accusant de mal gérer l’enquête.

Six ans plus tard, Donald Eugene Borders, 50 ans, a été inculpé du viol et du meurtre de Margaret Tessneer.

Lors d’une conférence de presse, la police de Shelby a refusé de donner des détails supplémentaires. Les indices qui ont menés jusqu’à Borders ne sont pas connus et l’on ne sait pas si la police le considère comme suspect dans les 2 autres morts.

La police avait interrogé Borders en 2004, en tant que témoin, et avait alors affirmé qu’il n’était pas un suspect. Tandy Carter, le chef de la police, avait expliqué : « Il n’est ni une personne dangereuse, ni une personne recherchée… Il est sans domicile fixe. C’est un témoin utile qui répond à toutes nos questions ».

La fille de Margaret Tessneer a refusé de commenter la nouvelle mais son époux a expliqué le soulagement de la famille : « Nous sommes simplement content qu’ils aient arrêté quelqu’un. Il a été très difficile de faire notre deuil mais nous y sommes finalement parvenu ».

Lors de l’autopsie de Margaret Tessneer, les preuves d’une possible agression sexuelle avaient été découvertes mais, à l’époque, les enquêteurs n’avaient pas trouvé le profil ADN de son agresseur dans la base de données nationale.

Donald Borders a été arrêté plusieurs fois en Caroline du Nord, pour cambriolage, vol, effraction, et possession de drogue.

MISE A JOUR 29 janvier 2013 : Donald Eugene Borders a été condamné à la perpétuité sans possibilité de libération sur parole pour le meurtre de Margaret Tessneer, 79 ans.