Un « ange de la mort » à Stockport ?

Une infirmière de 27 ans est inculpée dans les morts de cinq patients de l’hôpital Stepping Hill de Stockport, près de Manchester.

Rebecca Leighton est pour le moment accusée de “dommage criminel avec intention de mettre une vie en danger”. Elle est également inculpée de vol de médicaments.
L’infirmière risque la rétention criminelle a perpétuité.

Elle a été arrêtée dans son appartement par les enquêteurs, à la recherche d’indices prouvant la contamination de solutions salines par de l’insuline, dans l’hôpital où elle travaille.

– Derek Weaver, 83 ans, originaire de Stockport, est mort le 21 juillet après avoir souffert d’hypoglycémie le 11 juillet, le lendemain de son admission pour des problèmes respiratoires.
– Tracey Arden, 44 ans, souffrant de sclérose en plaques, est décédée le 7 juillet.
– Arnold Lancaster, un photographe retraité de 71 ans, est décédé le 11 juillet.
– George Keep, 84 ans, est décédé le 14 juillet, après avoir été admis à l’hôpital pour une hanche cassée. Le même jour est décédé Vera Pearson, 84 ans.
– Un homme d’une quarantaine d’années est toujours dans un état grave, dans l’unité de soins intensifs de Stepping Hill. On soupçonne qu’il a lui aussi été empoisonné par Rebecca Leighton.

Les cinq victimes identifiées

Les cinq victimes identifiées

Mi-juillet, une infirmière expérimentée de l’hôpital Stepping Hill a alerté sa hiérarchie lorsqu’il s’est avéré qu’un nombre anormalement élevé de patients présentait, de manière inexpliquée, un taux de sucre très bas dans le sang.

La police a trouvé un lot de 36 solutions salines contaminées avec de l’insuline dans une réserve près des pavillons de l’hôpital où travaillait Rebecca Leighton.

Ses collègues, amis et sa famille ont tous affirmé qu’elle “ne ferait pas de mal à une mouche”. L’une de ses anciennes collègues, à présent retraitée, a expliqué “Rebecca a toujours voulu être infirmière, comme sa mère l’avait été. Elle était très dévouée et travaillait dur. Elle a commencé comme aide soignante avec des enfants avant de passer son diplôme d’infirmière. Je n’ai jamais travaillé avec elle dans les pavillons A1 et A3, mais je l’ai toujours trouvée extrêmement engagée et assidue. Pour moi, c’est une bonne infirmière. Toute cette histoire me choque énormément. Je ne comprends pas”.

D’autres collègues ont exprimé leur surprise et leur incompréhension, affirmant leur conviction selon laquelle la jeune femme est victime d’une erreur judiciaire.

La jeune infirmière ne devrait pas être jugée avant l’année prochaine. Les enquêteurs (et les avocats de Rebecca Leighton) ont expliqué qu’ils allaient rouvrir les dossiers de plusieurs dizaines de patients décédés au Stepping Hill et ayant présenté un taux de sucre très bas dans le sang. « Rien de spécifique ne suggère que ces décès soient ‘soupçonnables’ ou qu’ils aient été causé par une maie extérieure, mais les enquêteurs doivent tous les réexaminer individuellement. C’est extraordinairement complexe. »

Selon la police, 14 patients auraient reçu une injection de solution saline contaminée avec de l’insuline. La police n’a pas précisé si ces patients étaient décédés ou avaient survécu.

MISE A JOUR SEPTEMBRE 2011 : Rebecca Leighton a été libérée de prison et les charges pesant contre elle ont été abandonnées. Elle a cependant été licenciée après avoir avoué le vol de plusieurs opiacés pour son usage personnel. Un autre infirmier est soupçonné des meurtres.