Une jeune femme échappe à un tueur en série

Le 13 septembre dernier, une femme séquestrée à Ashland (Ohio) par un homme a appelé la police à l’aide pendant que celui-ci dormait. L’homme, Shawn Grate, l’avait violée durant deux jours.
Pendant qu’il dormait, la jeune femme est parvenue à libérer l’une de ses mains et à appeler la police avec le téléphone de son kidnappeur. Elle a guidée les policiers jusqu’à l’endroit où Grate la retenait, une maison censée être inoccupée. « J’ai été enlevée », a-t-elle murmuré. « Je vous en prie, dépêchez-vous… Il a un taser ».

Lorsque l’opératrice lui a demandé si elle serait capable de quitter la maison, elle a répondu « Je ne sais pas si je pourrais sans le réveiller et j’ai trop peur ». Grate dormait dans la même pièce qu’elle.

Heureusement pour elle, la police est arrivée très rapidement. Elle a expliqué qu’elle avait connu Shawn Grate un mois et demi auparavant et qu’il avait un jour décidé de l’enlever pour la violer.

Stacey Stanley

Stacey Stanley

Dans la maison inoccupée où la police a trouvé la jeune femme, les enquêteurs ont également découvert deux cadavres de femmes. Selon la police, l’un des corps est celui de Stacey Stanley, une femme de 43 ans, qui aurait rencontré son assassin il y a un mois et demi.
Elle était originaire de Greenwich, dans l’Ohio. Son fils a indiqué qu’elle était portée disparue depuis le 8 septembre 2016, date à laquelle elle l’avait appelé pour le prévenir qu’un pneu de sa voiture était crevé et qu’elle allait avoir du retard. Elle avait été aperçue pour la dernière fois dans une station essence, à quelques pâtés de maison de la propriété où Grate a caché son corps.

Elizabeth Griffith

Elizabeth Griffith

Le second corps a été identifié quelques jours plus tard comme étant celui d’Elizabeth Griffith, 29 ans, originaire d’Ashland. Elle avait été vue pour la dernière fois le 16 août 2016, près d’un centre commercial.

Bruce Wilkinson, pasteur et directeur de « Pump House Ministries », qui est propriétaire de la maison où deux cadavres ont été retrouvés, a déclaré que la maison était inoccupée depuis le mois de mars car elle était en cours de rénovation. Selon lui, elle était cadenassée et inspectée toutes les semaines.

La police a déclaré que Shawn Grate est soupçonné d’être un tueur en série. Lors de son interrogatoire, Grate a également avoué avoir tué une femme en juin dans une maison détruite par le feu, à Madison Township. Les équipes du shérif du comté de Richland ont effectivement découvert un corps dans un endroit boisé derrière une maison brûlée, à l’est de la ville. La maison avait bien été incendiée en juin dernier.
Les enquêteurs attendent les résultats de tests ADN mais le cadavre pourrait être celui de Candice Cunningham, une amie de Grate qui a justement disparue depuis juin 2016.

Quelques jours plus tard, Grate a admis avoir également assassiné une femme près de la ville de Marion entre 2003 et 2005, mais qu’il ne se souvenait ni de la date exacte ni de l’identité de sa victime. Il s’est souvenu l’avoir enlevée après l’avoir reconnue comme étant la personne qui avait vendu des abonnements de magazines à sa mère, mais ne les avait pas livrés.
Selon la police, les détails fournis par Shawn Grate correspondent à une affaire datant de mars 2007, dans laquelle le squelette d’une femme avait été découvert dans un terrain vague sur Victory Road, près de Marion. La victime n’a toujours pas été identifiée.

Rebekah Leicy

Rebekah Leicy

Le chef de la police de Mansfield, Ken Coontz, a confirmé que ses équipes ont rouvert l’enquête sur la mort de Rebekah Leicy.
Le corps de cette femme âgée de 31 ans, originaire de Mansfield, a été découvert le 16 mars 2015 dans un endroit boisé du comté d’Ashland. Elle avait été vue pour la dernière fois le 22 janvier 2015. Des mandats de perquisition ont été exécutés dans un immeuble vide du centre-ville de Mansfield.

Shawn Grate, qui est sans-abri, a un casier judiciaire et a purgé une peine de prison pour cambriolage en 1997.

L’une de ses anciennes compagnes (Grate a plusieurs enfants) a expliqué aux médias qu’elle a subit des années d’abus physiques et psychologiques lorsqu’elle a vécu avec lui. Il paraissait absolument charmant vu de l’extérieur, mais il était jaloux, dominateur et grossier. Il s’est montré violent et cruel à de nombreuses reprises.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

error: Content is protected !!
WpCoderX