Une nouvelle inculpation pour Anthony Sowell

Les procureurs de l’Ohio ont annoncé que le tueur en série Anthony Sowell allait être inculpé d’un nouveau crime : le viol d’une femme de 36 ans à Cleveland, chez lui, en septembre 2008.

Sowell est déjà inculpé de meurtre, tentative de meurtre, viol et tentative de viol, en connexion avec les meurtres de 11 femmes et les agressions de 4 autres. Il avait été arrêté après que les corps de femmes assassinées aient été découverts dans sa maison en octobre 2009. Il a plaidé non coupable pour cause d’aliénation mentale.

La femme de 36 ans a expliqué son viol au juge McGinty alors qu’elle paraissait devant lui pour ne pas avoir rencontré son officier de probation alors qu’elle est libérée sur parole (pour usage de drogue).
Elle a affirmé que Sowell l’avait frappée et battue chez lui. La victime a donné aux enquêteurs des détails sur la maison et l’anatomie de Sowell prouvant qu’elle disait bien la vérité, a expliqué le procureur Bill Mason. La victime pleurait sans pouvoir s’arrêter en racontant au juge comment Sowell l’avait violemment frappée au visage et violée.
Sowell l’avait ensuite autorisée à aller dans la salle de bains et elle y avait découvert ce qui lui avait semblé être un corps enveloppé de ruban adhésif, dans le vide sanitaire. Elle s’était convaincue qu’elle se trompait. Elle avait tenté de signaler son agression à la police par téléphone et s’était rendue à l’hôpital le lendemain.

Lorsqu’elle avait essayé de porter plainte auprès de la police après avoir été arrêté en décembre 2008 (pour ne pas avoir payé une amende à cause d’une poubelle ouverte…), les policiers s’étaient moqué d’elle en riant.
La victime avait déjà été violée auparavant. Elle avait déjà porté plainte. Sans aucun résultat.
(Un rapport a démontré qu’à Cleveland, durant les 5 dernières années, 70% des plaintes déposées pour viols et agressions sexuels n’ont même pas été portées jusqu’à un tribunal, les procureurs jugeant qu’il n’existait pas assez de preuves).

Sowell a passé 15 années en prison pour une tentative de viol en 1989 et avait été relâché en 2005. Il devait se faire enregistrer auprès des autorités comme agresseur sexuel.

Le procureur du comté de Cuyahoga, Bill Mason, a indiqué que son service des “cold case” enquête sur des meurtres non résolus qui ont eu lieu lorsque Sowell vivait à Cleveland, afin de vérifier s’il existe des connexions avec lui. Selon Mason, les enquêteurs travaillent sur 75 affaires et font analyser de l’ADN découvert sur 50 scènes de crimes.

La majorité des femmes dont les corps ont été découverts dans la maison de Sowell avaient été étranglées par ligature – ficelle, corde, ceinture ou câble – et au moins une avait été étranglée manuellement. Il ne restait de l’une des victimes que son crâne. Il a été découvert emballé dans un sac en papier, fourré dans un seau, dans la cave de la maison.

Le procureur Mason a déclaré : “Je pense qu’il y a d’autres victimes, en vie et décédées. Et lorsque des survivantes vont se faire connaître, nous allons inculper ce gars autant que nous le pourrons”.