Une tueuse en série incendiaire condamnée

Un juge du comté d’Onondaga (état de New York) a déclaré que le « règne de terreur » de Shirley Winters, une femme décrite comme une incendiaire et une tueuse en série, était terminé.

« C’est réellement le visage du mal sur cette grand-mère que nous avons vu dans la cour ce matin« , a déclaré le juge après que Winters ait plaidé coupable du meurtre de l’un de ses fils, il y a 27 ans.

Winters, 50 ans, a accepté de plaider coupable et a admit qu’elle avait « volontairement tenté de blesser gravement » son fils Ronald, 5 mois, lorsqu’elle l’avait étouffé le 21 novembre 1980.

Colleen et Ronnie en 1980

Deux de ses efnants, Colleen et Ronald en 1980

En 2007, Winters a été inculpée de meurtre au second degré après que les enquêteurs aient exhumé le corps du nourrisson. Le Docteur Jumbelic, médecin légiste du comté, a déterminé que Ronald avait été étouffé et qu’il n’avait pas – comme on l’avait pensé à l’époque – était victime du syndrome de la mort subite du nourrisson.

Winters a également plaidé coupable du meurtre de Ryan Rivers, 2 ans, qu’elle a noyé dans la baignoire de ses grands-parents, à qui elle rendait visite en 2006. On avait alors conclu à un accident.

En échange de l’admission de sa culpabilité concernant ces 2 homicides, les autorités du comté de Jefferson ont accepté de ne pas inculper Winters des meurtres de 2 autres de ses enfants, dans un incendie en 1979.

Le juge a ajouté que « Madame Winters est une criminelle rare, à la fois incendiaire en série et tueuse en série. Elle ressentait du plaisir en allumant des feux et en tuant des enfants« .
Depuis 1979, Winters a été reliée à 17 incendies criminels, dans les maisons où elle a vécu ou celles des membres de sa famille. Elle a été reconnue coupable d’incendie criminel en 1997 et a passé 8 ans en prison pour avoir réduite en cendres la maison de sa propre mère.

Winters risque jusqu’à 25 ans d’emprisonnement pour le meurtre de son fils Ronald et 20 ans pour le meurtre de Ryan Rivers.
Cela signifie qu’elle pourra être libérée après avoir passé 17 ans en prison.