William MacDonald meurt à 90 ans

William MacDonald, un tueur en série australien surnommé “le Mutilateur”, est mort dans un hôpital de Sydney.

MacDonald, qui aurait eu 91 ans en juin 2015, a terrorisé l’Australie dans les années 1960 : entre mai 1961 et juin 1962, il a assassiné 1 homme à Brisbane puis 4 autres dans des parcs municipaux de Sydney, avant d’être finalement capturé dans la gare de Melbourne en mai 1963.

MacDonald attirait ses victimes, des « paumés », dans un endroit sombre, puis il les poignardait plusieurs dizaines de fois avec un long couteau, avant de mutiler leurs organes génitaux.

Né en Angleterre, il est arrivé en Australie en 1955 et a, peu après, été inculpé pour avoir « touché indécemment » un policier dans des toilettes publiques.

Sa première victime était Amos Hurst, 55 ans, avec qui MacDonald s’était lié d’amitié après l’avoir rencontré devant une gare de Brisbane en mai 1961. Ils avaient commencé à boire, étaient revenus à l’appartement de Hurst, puis avaient continué à boire. Williams avait commencé à étrangler Hurst, avant de le tuer en lui fracassant le crâne.
La police avait cru qu’Amos Hurst était mort de causes naturelles et MacDonald avait fui vers Sydney, où il avait recommencé à tuer.

Alfred Greenfield

Alfred Greenfield

Le 4 juin 1961, le corps nu d’un homme avait été retrouvé dans les Domain Baths, une grande piscine publique à ciel ouvert. Il avait été poignardé plus de 30 fois et son assassin l’avait émasculé. La victime, Alfred Greenfield, avait été approchée par MacDonald alors qu’il était assis sur un banc près du parc de l’hôpital Saint Vincent. Ils s’étaient rendus aux Domain Baths pour y boire.

Peu après, William MacDonald avait poignardé et mutilé sa troisième victime, William Cobbin, dans des toilettes publiques de Moore Park. MacDonald avait coupé des parties du corps de Cobbin qu’il avait mises dans un sac plastique pour les emmener.

En mars 1962, il avait tué Frank McLean dans le quartier de Darlinghurst, dans le centre-ville de Sydney, le poignardant dans le coup après l’avoir enivré. Il l’avait poignardé six fois de plus avant de découper des parties de son corps qu’il avait emmenées chez lui.

Le 6 juin 1962, William MacDonald avait rencontré James Hackett, 42 ans, dans un bar de Pitt Street. Comme d’habitude, ils avaient bu ensemble avant que MacDonald ne poignarde sa victime dans le cou et dans le cœur. Le corps de James Hackett n’avait été découvert que 3 semaines plus tard.

Après ce dernier meurtre, William MacDonald avait fui Sydney pour aller vivre à Brisbane, puis en Nouvelle Zélande. Il était revenu à Sydney au début de l’année 1963, mais un collègue de travail méfiant avait contacté la police. MacDonald avait fui à Melbourne mais avait été arrêté à la gare, où il travaillait comme porteur.

Interrogé, MacDonald avait admis les meurtres, expliquant qu’il avait une envie irrésistible de tuer depuis qu’il avait été violé, durant son adolescence, en Angleterre.