L’ADN de Ted Bundy pourrait être relié à des affaires non résolues

Un flacon contenant du sang de Ted Bundy a été découvert en Floride et des enquêteurs vont l’utiliser dans l’espoir de résoudre des affaires non élucidées depuis des dizaines d’années.

Avant qu’il ne soit exécuté en 1989, Bundy a avoué plus de 30 meurtres, et est soupçonné de plusieurs autres. Malheureusement, un profil ADN complet n’avait pu être créé et utilisé à l’époque.

Le flacon a été découvert après que les autorités de Floride aient reçu un appel d’un enquêteur qui travaillait sur une vieille affaire à Tacoma, état de Washington. Le sang avait été prélevé en 1978, après que Bundy ait été arrêté pour le meurtre de Kimberly Leach, 12 ans, en Floride.

Malgré un ordre du tribunal demandant la destruction de cette preuve biologique, la flacon de sang était toujours présent dans le dossier, explique David Coffman, directeur des services médico-légaux au laboratoire criminel de Tallahassee, Floride. « Nous avons été très surpris ».

Ann Marie Burr

Ann Marie Burr

L’enquêteur de Tacoma travaillait sur la disparition d’Ann Marie Burr, une petite fille de 8 ans qui a été enlevée dans sa propre maison, au beau milieu de la nuit, en 1961. Bundy, 14 ans à l’époque, fait parti des suspects car il vivait à quelques pâtés de maison d’Ann Marie et la connaissait au moins de vue.

L’enquêteur de Tacoma a expliqué qu’il avait contacté la laboratoire de Tallahassee afin de savoir si un profil ADN pourrait être créé à partir d’objets ayant été utilisés durant le procès de Bundy, en Floride.

Coffman lui avait répondu qu’ils possèdent les moulages de dents de Bundy, mais qu’il avait été tellement manipulé que l’ADN risquait d’être contaminé. Le bureau du greffier du comté de Columbia (Floride) lui avait alors appris qu’il possédait un échantillon du sang de Ted Bundy.

David Coffman a ajouté qu’il sera sans doute très difficile de trouver des échantillons ADN « complets et utilisables » parmi les indices présents dans les dossiers des affaires non encore résolues. « Les crimes sont vraiment anciens et la probabilité que l’on parvienne à dresser un profil ADN à partir d’un prélèvement de l’époque est mince. Mais si l’on y parvient et que c’est bien l’ADN de Bundy, les autorités le sauront immédiatement ».

En effet, le profil ADN de Bundy va être mis en ligne dans la base de données nationale du FBI, donnant aux enquêteurs la possibilité de relier Bundy a des crimes non résolus.

MISE A JOUR OCTOBRE 2011 : Malheureusement, la police a annoncé que la quantité d’ADN amplifiable était trop réduite pour être analysée.

error: Content is protected !!