La police de Baton Rouge pense que des meurtres pourraient être liés

La police de Baton Rouge, en Louisianne, affirme que plus de trente meurtres de femmes irrésolus depuis dix ans pourraient être liés, mais les enquêteurs ne parlent pas encore de l’existence d’un tueur en série.

Le sens commun nous dit qu’il n’y a pas 25 à 30 tueurs à Baton Rouge. Certains de ces meurtres sont probablement connectés, mais nous travaillons uniquement sur des faits, pas des suppositions“, affirme Mike Barnett, du bureau du Sheriff de Baton Rouge.

Les meurtres irrésolus de trois femmes ces trois derniers mois, dans le sud de la ville, ont mis les résidents de Baton Rouge sur les dents.
Charlotte Murray Pace a été violée et assassinée le 31 mai 2002.
Dianne Alexander a été violée et assassinée le 9 juillet 2002.
Pamela Kinamore a été violée et assassinée le 16 juillet 2002.

La police a utilisé des analyses d’ADN pour relier l’un de ces derniers meurtres à un autre, perpétré en 2001, déclenchant la rumeur selon laquelle d’autres meurtres pourraient être connectés entre eux.

Le laboratoire d’état de la police recherche des points communs, mais la police ne sait pas quels cas pourraient être reliés, ni par où commencer.

error: Content is protected !!