Psychologie

examen du côté psychologique, voir psychiatrique des serial killers

L’enfance des tueurs en série : la cause de leurs crimes ?

famille enfance bundy

[cocorico_message type=”classique”] Cet article est la traduction d’une étude du Docteur Kenji ABE, de l’Université Toin de Yokohama (“Serial murderers and their early childhood environments”, 2015). Le professeur Abe effectue des recherches sur les effets de la famille et de l’environnement social sur le développement du comportement antisocial. Il est membre du Comité national de conseil des établissements correctionnels du Japon. L’article de Kenji Abe étant particulièrement pointu, je me suis permise de traduire son texte en français, mais également de le simplifier afin qu’il soit plus compréhensible.[/cocorico_message] Résumé Bien qu’il y ait eu des progrès significatifs dans la connaissance ...

Lire la suite...

Le syndrome “du garçon d’à côté” chez les tueurs en série

le syndrome du garçon d'à côtéchez les tueurs en série

L’auteur Micki Pictorius est docteur en psychologie. Elle a travaillé comme psychologue expert auprès de l’union des sciences comportementales (Behavioural Sciences Unit) de la police sud-africaine avant d’être affectée à la direction centrale de la police judiciaire (Detective Services Psychology Unit), ou elle a créé l’Investigative Psychology Unit (unité de psychologie d’investigation). Cette unité est spécialisée dans les meurtres en série, les viols en série, les meurtres sadiques à caractère sexuel, les pédophiles, les tueurs de masse, ainsi que le harcèlement, lettre de menaces et autres infractions sexuel. Le docteur Pistorius assure également une fois par an deux cycles de ...

Lire la suite...

Le cannibalisme

Le cannibalisme est envisagé avec dégoût et indignation dans de nombreuses cultures et est même considéré comme criminel par de nombreuses sociétés, qui le punissent par une incarcération ou une institutionnalisation dans un établissement psychiatrique. Le cannibalisme est considéré par beaucoup comme un comportement sauvage, digne des “tribus anciennes des mers du sud”. Bien que les maladies (notamment celle de “Creutzfeld Jacob”) et la religion aient permis de diminuer cette pratique (naguère rituelle, guerrière et traditionnelle), elle est encore accomplie dans le monde entier. Le cannibalisme criminel a, lui, augmenté depuis le siècle dernier, notamment en Occident, au point que ...

Lire la suite...

La nécrophilie

Ce mot désigne une attirance sexuelle envers la mort et les cadavres, ce qui pousse parfois à des actes surprenants, violents et, pour la plupart d’entre nous, totalement répugnants. Certains tueurs en série tuent pour obtenir des corps avec lesquels ils pourront satisfaire leurs fantasmes nécrophiles. Très souvent, ces fantasmes sont plus motivés par le besoin de possession ultime que par un désir sexuel.Cet article comporte des descriptions qui pourraient choquer les lecteurs les plus jeunes ou les plus sensibles. Ed Gein : un nécrophile Ed Gein, un homme timide et ordinaire, a inspiré les personnages de Norman Bates dans ...

Lire la suite...

Comment naissent les tueurs en série ?

D’où vient cette envie et pourquoi est-elle si forte ? Si nous ressentions cette envie, serions-nous capables d’y résister ? Est-ce génétique, hormonal, biologique ou cela est-il le fruit d’un conditionnement culturel ? Les tueurs en série peuvent-ils contrôler leurs désirs ? Nous ressentons tous de la rage et des instincts sexuels “inappropriés”, et pourtant nous possédons une sorte de cage interne, qui enferme nos monstres à l’intérieur de nous. Que ce soit la morale ou une programmation sociale, ces blocages internes sont piétinés par les tueurs psychopathes. Non seulement ils laissent les monstres en liberté, mais ils sont virtuellement ...

Lire la suite...

Pourquoi tuent-ils ?

Les tueurs en série diffèrent dans leurs mobiles et leurs attentes. Simplifions à l’extrême : la plupart tuent pour le pouvoir et le contrôle certains pour le sexe et d’autres – surtout les femmes – pour l’argent D’autres, enfin, tuent parce qu’ils sont psychotiques et croient, par exemple, entendre des voix leur ordonnant de tuer (inspiré par l’ouvrage de Ronald et Stephen Holmes : “Serial Murder”) Les différentes raisons pour lesquelles ils tuent Ted Bundy tuait pour le contrôle. Jerry Brudos tuait pour le sexe. Joseph Kallinger tuait parce qu’une vision lui avait commandé d’éliminer tous les êtres de ce ...

Lire la suite...

Définir le meurtre en série

Je pourrais vous expliquer, comme vous l’avez peut-être lu ailleurs, que les tueurs en série sont, pour la majorité, des hommes jeunes et blancs qui s’en prennent plutôt à des femmes. Mais cette définition est un cliché trop souvent écrit et entendu. Je préfère me pencher d’abord sur la différence qui existe entre les Tueurs de masse (j’inclue Mass murderers et Spree killers) et les Tueurs en série (Serial killers). Puis, nous verrons que la définition couramment admise concernant les tueurs en série devrait peut-être être révisée. (inspiré par l’ouvrage d’Eric Hickey : “Serial Murderers and Their Victims”) Les différences ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!