Richard Rogers bientôt jugé dans le New Jersey

Des procureurs du New Jersey veulent qu’un jury soit mis au courant de l’existence de preuves reliant un ancien infirmier accusé des meurtres et démembrement de deux hommes, à des crimes similaires qu’il aurait commis en Pennsylvanie, dans l’état de New York et en Floride.

Le procureur du comté d’Ocean cherche à obtenir la permission de présenter des témoignages et des preuves physiques concernant des meurtres qui n’ont pas eu lieu dans son comté, ni même l’état du New Jersey, lors du procès de Richard Rogers. Ce dernier est accusé des meurtres de deux hommes dont on avait retrouvé les corps découpés en morceaux, dans des sacs plastiques, sur des airs d’autoroutes des comtés d’Ocean et de Burlington.

Rogers a été arrêté en mai 2001 après que les scientifiques du laboratoire d’état soient parvenus à trouver une empreinte sur l’un des sacs plastiques, et l’ait reliée à Rogers.

Thomas-MulcahyThomas Mulcahy, 58 ans, de Sudbury, dans le Massachusetts, directeur d’une société de vente d’ordinateurs, avait disparu le 8 juillet 1992 après s’être rendu à une conférence commerciale à New York.
Son cadavre découpé avait été découvert deux jours après sa disparition, à Woodland et Stafford.

anthonyDix mois plus tard, en mai 1993, les morceaux du corps d’Anthony Marrero, 44 ans, un prostitué qui avait disparu à New York, avait été retrouvé près d’une route à Manchester.

L’assistant du procureur du comté d’Ocean, William Heisler, tente de convaincre le juge de la Cour Supérieur de permettre aux jurés d’être mis au fait des meurtres de trois autres hommes, dans des conditions similaires.

error: Content is protected !!