Le « tueur de la maternelle » chinois condamné à mort

Le « tueur de la maternelle », un tueur en série de Beijing qui avait fait la une des journaux pour avoir assassiné un enseignant de 44 ans et quatre écoliers en un an, a été condamné à la peine capitale à l’issu de son procès.

Les meurtres avaient eu lieu au même moment qu’une suite d’agressions dans des écoles chinoises en 2004, ce qui avait poussé les autorités du pays à demander aux écoles d’embaucher des gardes et de renforcer leur sécurité.
En août 2004, un malade mental avait poignardé 15 enfants et deux enseignants dans une école primaire de Beijing, faisant une victime.
En septembre, un homme armé d’un couteau et d’une bombe artisanale avait agressé 28 enfants dans une école primaire de la ville de Suzhou, près de Shangai.
Au début du mois d’octobre 2004, un enseignant d’école primaire avait poignardé à mort 5 enfants et en avait blessé 12, ainsi que 4 collègues, dans la province centrale de Hunan.

Fu Hegong, 31 ans, originaire de Miyun, près de Beijing, avait été condamné en 1996 à sept années de prison pour vol. Il avait été libéré sur parole en 2001.
Il a été reconnu coupable de meurtre, de vol, de viol et d’agression par une cour de justice de Beijing.Fu s’était glissé dans une école primaire le 21 octobre 2004 pour y voler des objets. Il avait été découvert par un enseignant qu’il avait étouffé avec un drap. Il avait également tué un petit garçon de 5 ans en lui fracassant le crâne avec un extincteur.
Il a également été reconnu coupable des meurtres de deux personnes en 2002, en les poignardant et en les frappant avec des briques, après une querelle. Il a aussi poignardé le responsable de la sécurité d’un bâtiment, lors d’un cambriolage, en 2004.