Un meurtre commis il y a 30 ans à New York pourrait être l’œuvre d’un tueur en série

Le meurtre de l’officier de police Gary Stymiloski, exécuté dans son véhicule de police en février 1985, dans le comté de Westchester (New York), est l’une des « pièces » d’un puzzle impliquant un tueur en série.

Le meurtrier du policier était un homme de 30 ans originaire de Guyane Britannique (en Amérique du sud), Alex Mengel. Il fut appréhendé quelques temps plus tard à Toronto (Canada).

gary_stymiloski

Gary Stymiloski

La voiture et le corps de Gary Stymiloski furent retrouvés à près de 2km de l’endroit où le jeune policier de 27 ans avait signalé avoir arrêté la voiture de Mengel.
Il avait reçu une balle en pleine tête et on lui avait pris son arme de service.
Selon l’enquête, l’officier Gary Stymiloski avait arrêté la voiture de Mengel pour un contrôle de routine, alors que ce dernier revenait d’un week-end de chasse dans les Catskills avec des amis.
Mengel n’avait été arrêté qu’une seule fois, pour avoir agressé son ex-femme en 1984, mais ses amis expliquèrent plus tard à la police que, sans raison ni provocation, il avait tiré dans la tête de Gary Stymolski.
Les amis chasseurs de Mengel s’étaient enfui. Mengel avait poussé le corps du policier sur le siège passager et s’était mis au volant de la voiture de police pour la conduire plus loin, à Yonkers.

Beverly Capone

Beverly Capone

Le lendemain, Mengel avait “carjacké” et enlevé Beverly Capone, 44 ans, devant l’entreprise IBM où elle travaillait, dans la banlieue de New York. Alex Mengel conduisait la voiture de Beverly Capone lorsqu’il avait été arrêté au Canada. Des vêtements de femme et le scalpe de Beverly Capone avait été retrouvé à l’arrière de la voiture.
Son corps avait été découvert le 15 mars 1985 dans une petite ville des Catskill, dans la banlieue de New York.

Durant le trajet entre New York et Toronto, Mengel aurait essayé d’enlever une adolescente de 13 ans qui distribuait des journaux.

D’après le travail de deux journalistes, McMurray et Paul, Alex Mengel aurait enlevé et assassiné une jeune fille de 12 ans, Antonella Mattina, un matin de juillet 1984, dans le Queens.

En 1985, les enquêteurs avaient retrouvé une carte et les photos de 5 jeunes adolescentes dans le portefeuille de Mengel, découvert dans sa voiture personnelle, qui était restée dans le Bronx. Sur la carte était entourée la ville d’Harrisburg, en Pennsylvanie, et un X avait été tracé près d’un bois.
Alex Mengel était passionné de chasse et pratiquait sa passion en Pennsylvanie.

Après que l’arrestation de Mengel ait fait les gros titres dans les journaux en mars 1985, un témoin avait contacté la police pour affirmer aux enquêteurs qu’il avait vu Mengel avec Antonella Mattina le jour où elle avait disparu, un an plus tôt.
Malheureusement, les policiers n’eurent pas le temps d’interroger le tueur sur ce meurtre. Alors qu’il était reconduit dans le comté de Westchester depuis le Canada, et bien qu’étant menotté, Mengel avait tenté de saisir l’arme d’un policier assis devant lui tout en le mordant brutalement au cou. Le « trooper » qui conduisait la voiture l’avait abattu.

Antonella Mattina

Antonella Mattina

Deux ans et demi plus tard, le 26 novembre 1987, un crâne avait été découvert près de l’autoroute Taconic State Parkway à Yorktown (New York). Les dents du crâne portaient un appareil dentaire. C’était celui d’Antonella Mattina.
Un ancien enquêteur du département de police du comté de Westchester, Tom McGurn, avait immédiatement pensé que la jeune adolescente avait été assassinée par Alex Mengel « parce que c’était cette route qu’il empruntait pour aller chasser en Pennsylvanie. Ça ne pouvait pas être qu’une coïncidence pour moi ».

Les deux journalistes, McMurray et Paul, ont appris que le frère d’Alex Mengel, Gustav, possédait une maison à quelques pâtés de maison de l’endroit où Antonella avait été enlevée en 1984 et l’a vendu quelques années plus tard. Gustav Mengel est désormais enregistré comme un délinquant sexuel dans le comté de Palm Beach, en Floride. Il a été condamné pour avoir eu des relations sexuelles illégales avec une mineure et est allé en prison.
Gustav Mengel n’a jamais été inculpé de quoi que ce soit en rapport avec le meurtre d’Antonella, à l’époque, mais « cela soulève de nombreuses questions », affirme le frère d’Antonella. La famille de l’adolescente espère que le livre des deux journalistes new-yorkais incitera des témoins à se faire connaître.

Les policiers espèrent pouvoir répondre à une autre question : qui étaient les adolescentes des photos trouvées dans le portefeuille de Mengel ?

Mengel_5photos

error: Content is protected !!
WpCoderX