Le Dr Harold Shipman aurait assassiné 166 personnes

Une enquête publique a révélé qu’Harold Shipman a tué au moins 166 de ses patients. Selon le Sunday Times, il pourrait en fait en avoir assassiné 209.

Cela en fait le pire tueur Anglais, et l’un des pires au monde. Shipman, un médecin généraliste du nord de l’Angleterre, a été reconnu coupable en janvier 2000 des meurtres de 15 de ses patients, à l’aide d’injections mortelles d’héroïne. Il a été condamné à la prison à vie, sans espoir de libération conditionnelle. On pensait déjà qu’il en avait tué bien plus.

A la fin de cette semaine, Dame Janet Smith, le juge qui dirige l’enquête publique, devrait donner des verdicts individuels concernant les morts de 429 des patients de Shipman. La moitié d’entre eux ont sans doute été assassinés. La plupart des victimes de Shipman était des femmes d’âges moyens ou âgées mais en bonne santé. Elles sont mortes dans des circonstances suspicieuses entre 1974 et 1998.
Dame Janet Smith devrait logiquement conclure à des meurtres dans 166 des “morts très suspicieuses“. Elle devrait également conclure que 43 autres patients sont morts “dans des circonstances qui peuvent porter à soupçon“.

Les découvertes faites durant l’enquête publique sont basées sur des rapports médicaux et de police, ainsi que de témoignages de familles et d’amis.

Shipman, qui a maintenant 56 ans, travaillait seul dans son cabinet et avait des problèmes de drogues. Un rapport gouvernemental publié en 2001 expliquait qu’il était “terrifiant et inexplicable” que le médecin ait pu tuer si longtemps sans être soupçonné.
L’enquête de Dame Janet Smith devrait également permettre d’offrir des recommandations concernant les certificats de crémation et l’approvisionnement de drogues et de médicaments des médecins.

Peu des victimes de Shipman ont eu droit à une autopsie. Beaucoup ont été incinérée après que le médecin ait indiqué une fausse cause de la mort sur leur certificat de décès.

20 juillet :

Dame Janet Smith a rendu son rapport officiel et a donné des verdicts individuels concernant les morts de 429 des patients de Shipman. Finalement, elle a déclaré qu’il existait des preuves selon lesquelles Shipman aurait assassiné 215 patients !
Et pourtant, malgré long procès criminel, une enquête publique d’un an et la publication du rapport (environ 2000 pages), personne ne sait encore pourquoi Shipman a tué.

Dame Janet Smith a déclaré : “Il a trahi la confiance de ces personnes d’une manière et avec une étendue qui, je crois, n’a jamais été connue auparavant. Toute choquante qu’elle soit, la constatation selon laquelle Shipman a tué plus de 200 de ses patients ne reflète pas entièrement l’énormité de ses crimes. Puisqu’il était médecin généraliste, ses patients et leur famille avaient confiance en lui“.
Dame Janet Smith a dit que, d’une certaine manière, les meurtres “non violents” de Shipman semblent presque “plus incroyables” que les morts violentes dont on entend parler tous les jours. “La manière dont Shipman pouvait tuer, parler avec la famille, puis s’en aller sans qu’on le soupçonne serait considéré comme non crédible dans un roman ou un film“.

Cinq de ses victimes vivaient dans la même rue et neuf vivaient dans le complex d’appartements.

Dame Janet Smith a ajouté qu’il était très inquiétant que les meurtres de Shipman n’aient pas éveillé de soupçons durant tant d’années. Les systèmes qui auraient du sauvegarder les patients contre ses méfaits n’ont pas fonctionné correctement.

La seconde phase de l’enquête publique va maintenant commencer et va chercher à savoir comment le médecin a pu tuer sans être soupçonné durant 20 ans, et les mesures qui devraient être créées pour s’assurer que cela n’arrivera plus jamais.

error: Content is protected !!