Tag archives : adn

L’enfance des tueurs en série : la cause de leurs crimes ?

famille enfance bundy

[cocorico_message type=”classique”] Cet article est la traduction d’une étude du Docteur Kenji ABE, de l’Université Toin de Yokohama (“Serial murderers and their early childhood environments”, 2015). Le professeur Abe effectue des recherches sur les effets de la famille et de l’environnement social sur le développement du comportement antisocial. Il est membre du Comité national de conseil des établissements correctionnels du Japon. L’article de Kenji Abe étant particulièrement pointu, je me suis permise de traduire son texte en français, mais également de le simplifier afin qu’il soit plus compréhensible.[/cocorico_message] Résumé Bien qu’il y ait eu des progrès significatifs dans la connaissance ...

Lire la suite...

Lucile Klobut victime d’un tueur en série ?

lucile klobut

“Deux femmes tuées — une Française en Autriche, une Allemande dont le corps a été retrouvé à la frontière franco-allemande — et une même trace ADN. Cette énigme peut relancer les enquêtes. La révélationest glaçante mais elle peut relancer l’enquête sur le meurtre d’une étudiante française en Autriche en 2014. L’assassin, qui n’a toujours pas de nom ni de visage, vient de récidiver. Son empreinte ADN a été relevée sur une scène de crime en Allemagne, tout près de la frontière française. A 500 km de son premier meurtre. La Française, Lucile Klobut, a été tuée en décembre 2014 à ...

Lire la suite...

Chester Dewayne Turner condamné pour 4 autres meurtres

Sept ans après qu’il ait été condamné à mort en Californie pour 10 meurtres, Chester Dewayne Turner a de nouveau été condamné à la peine capitale pour 4 meurtres supplémentaires. Un juge de Los Angeles a suivi les recommandations du jury qui a reconnu Turner, 47 ans, coupables des meurtres de Elandra Bunn, 33 ans, assassinée en 1987; Mary Edwards, 42 ans, tuée en 1992; Deborah Williams, 28 ans, assassinée en 1992; et Cynthia Annette Johnson, 30 ans, tuée en 1997. Les meurtres de Turner ont été commis entre 1987 et 1998, la plupart dans une zone bien délimitée, sur ...

Lire la suite...

Un tueur en série présumé reste en prison sous la pression des procureurs du Washington

Un homme suspectés de deux homicides non résolus aurait du être libéré le 29 juillet, mais les procureurs du comté de King ont adressé une pétition afin qu’il reste détenu selon les lois contre les prédateurs sexuels violents. Danny Giles devait sortir aujourd’hui de la maison de correction de l’état du Washington après avoir purgé la totalité de sa peine pour un crime sexuel commis en 2005 à Seattle. Il s’était exposé devant deux étudiantes près de l’Université du Washington. Giles, 43 ans, a déjà été condamné pour viol en 1987 et deux autres crimes de nature sexuelle. Il a ...

Lire la suite...

Le Grim Sleeper Killer a été arrêté

La police de Los Angeles a remonté la piste d’un morceau de pizza jusqu’à Lonnie David Franklin Jr, 57 ans, que ses voisins qualifient « d’homme très bon ». Durant plus de 20 ans, le Grim Sleeper Killer avait échappé à la police. Ses victimes, pour la plupart des prostituées de South Los Angeles, vivaient en marge de la société. Leur mort n’avaient laissé que peu d’indices physiques, mais le plus précieux d’entre eux était l’ADN du tueur, qui avait violé ses victimes avant de les assassiner. Une recherche d’ADN parmi les prisonniers des pénitenciers de Californie, en 2008, n’avait ...

Lire la suite...

Rodney Alcala jugé pour cinq meurtres

Le tueur en série Rodney Alcala, qui a décidé d’être son propre avocat, va témoigner pour sa propre défense lors de son troisième procès, qui a lieu cette semaine. Il a l’intention de montrer aux jurés une vidéo d’un jeu télévisé, “The Dating Game” (notre « Tournez Manège ») qu’il avait gagné en 1978. Alcala a interrogé l’expert scientifique Marc Taylor, d’un laboratoire privé de Ventura (Californie), sur les preuves ADN que ce dernier a mis en évidence. Taylor a expliqué que les analyses ADN reliaient Rodney Alcala à la majorité des meurtres dont il est accusé. Alcala désire montrer ...

Lire la suite...

Brian Dugan aurait fait d’autres victimes

Après qu’un jury du comté de DuPage (Illinois) a condamné le tueur en série Brian Dugan à la peine capitale, les autorités de l’état ont annoncé qu’elles enquêtaient sur de possibles connexions avec d’autres meurtres non-résolus. Dugan a été reconnu coupable de trois meurtres, ceux de Jeanine Nicarico en 1983, Donna Schnorr en 1984 et Melissa Ackerman en 1985, mais les enquêteurs pensent qu’il pourrait en avoir commis quatre autres. Le procureur d’état du comté de DuPage, Joseph Birkett, a annoncé qu’il voulait que la police enquête sur ces meurtres de manière approfondie afin d’éviter une situation similaire à celle ...

Lire la suite...

Un tueur en série emprisonné accusé d’un nouveau meurtre

Un tueur en série emprisonné pour les meurtres de 5 enfants et adolescentes a été inculpé du meurtre d’une jeune femme, à Milwaukee, en 1989. Lorenzo Fayne, 38 ans, incarcéré à perpétuité pour des meurtres commis à Centerville et East St. Louis (Illinois) entre 1989 et 1994, a été inculpé pour le meurtre et le viol, le 15 septembre 1989, de Rita Scott, 32 ans, mère de 3 jeunes enfants. Le corps de la jeune femme avait été découvert près d’un quai de chargement pour camions, à moitié nue. Sa tête avait été écrasée à l’aide d’un morceau de béton. ...

Lire la suite...

Un tueur en série de Milwaukee arrêté

Un homme de 49 ans, soupçonné des meurtres d’au moins huit femmes en 21 ans à Milwaukee a été inculpé de sept de ces homicides. Walter E. Ellis, un ouvrier au chômage de Milwaukee, a d’abord été accusé des homicides de Joyce Mims, 41 ans, et Ouithreaun Stokes, 28 ans, toutes deux étranglées. Il a été arrêté le 5 septembre, le lendemain du jour où les autorités avaient relié son ADN (prélevé sur une brosse à dents) avec celui qui avait été découvert sur les corps des victimes. Ellis a ensuite été inculpé des meurtres de sept femmes en tout ...

Lire la suite...

Une enquête sur un tueur en série permet d’inculper d’autres assassins

Une enquête menée sur les crimes d’un tueur en série de Milwaukee a permis d’inculper d’autres assassins. La police affirme posséder des pistes sérieuses sur plusieurs affaires non résolues. En mai 2009, la police a découvert que plusieurs meurtres de prostituées étaient reliés par un seul et même ADN. Les autorités ont comparé ce profil ADN aux bases de données nationales mais n’ont trouvé aucune correspondance. Le suspect n’est donc pas en prison et n’a pas fourni son ADN aux autorités : depuis 2000, dans le Wisconsin, tout condamné doit subir un prélèvement de son ADN. Une équipe a donc ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!