Tag archives : adn

Une enquête sur un tueur en série permet d’inculper d’autres assassins

Une enquête menée sur les crimes d’un tueur en série de Milwaukee a permis d’inculper d’autres assassins. La police affirme posséder des pistes sérieuses sur plusieurs affaires non résolues. En mai 2009, la police a découvert que plusieurs meurtres de prostituées étaient reliés par un seul et même ADN. Les autorités ont comparé ce profil ADN aux bases de données nationales mais n’ont trouvé aucune correspondance. Le suspect n’est donc pas en prison et n’a pas fourni son ADN aux autorités : depuis 2000, dans le Wisconsin, tout condamné doit subir un prélèvement de son ADN. Une équipe a donc ...

Lire la suite...

Une tueuse en série allemande a fait une nouvelle victime

L’une des pires tueuses en série que l’Europe ait connu a fait une nouvelle victime, une infirmière de 45 ans. Diana P. a été découverte morte dans un fossé par des promeneurs, près de son véhicule, en octobre. Les résultats des analyses ADN sont connus depuis cette semaine : son assassin est une tueuse en série surnommée « la femme sans visage », qui échappe à la police allemande depuis 15 ans. Diana P. a été découverte à Weinsberg, une petite ville allemande située dans le nord du land Baden-Wuerttemberg. Une équipe de policiers formée spécialement dans le but de ...

Lire la suite...

Le pire tueur que la Californie ait connu

Des enquêteurs de toute la Californie examinent le profil d’un éventuel tueur en série qui aurait commencé à tuer à Visalia il y a plus de 33 ans. La police de Visalia et le bureau du Shérif du comté de Tulare (au sud de Fresno) ont réexaminé l’affaire lorsque le détective privé à la retraite Russ Whitemeyer leur a fourni des informations sur le criminel. Whitmeyer pense qu’un homme surnommé le « Visalia Ransacker » (le pilleur de Visalia), qui a agit dans les années 1970, serait également responsable de la mort d’un professeur d’université, Claude Snelling. Whitmeyer affirme que les recherches ...

Lire la suite...

Barry Mosley condamné à la peine capitale

Le tueur en série Barry Mosley a été condamné à mort pour les meurtres de 3 femmes qui lui avaient innocemment fait confiance. Le juge de la cour supérieure Mark Arnold a affirmé : « Je travaille depuis 36 ans dans le système judiciaire… Je n’ai jamais vu une personne aussi mauvaise et cruelle que cet homme ». Mosley, 49 ans, a assassiné Shirley Austin, 54 ans, puis a violé et assassiné sa fille de 17 ans, Bessie Carter, en 1999. Un an plus tard, il a violé et tué Adrienne Reed, 29 ans, mais a aussi violé sa fille ...

Lire la suite...

Un violeur en série devient assassin à Reno

Le corps d’une femme découvert dans un champ, au sud de Reno (Nevada), le 16 février, a été identifié comme étant celui de Brianna Denison, une étudiante de 19 ans, enlevée il y a près d’un mois. Selon la police, Brianna Denison a été étranglée par un violeur en série qui a agressé au moins deux autres femmes et pourrait encore frapper. Le chef de la police, Jim Johns, a expliqué que son corps se trouvait dans le champ depuis plus d’une semaine lorsqu’il a été découvert. Il était situé à environ 12 kms de la maison où elle avait ...

Lire la suite...

Pas aussi fascinant qu’à la télévision

« Les Experts », « Forensic Files », « Cold Case », « Bones », « RIS Police scientifique », etc. Les séries télévisées en rapport avec le crime n’en finissent pas d’apparaître. Mais la vraie vie est différente de la télévision.Le chef de la police de Muskogee (Oklahoma), Rex Eskridge, assure : « Aucun département de police n’a toutes les choses qu’ils ont à la télé. Trop des choses que les gens croient proviennent de la télé. Ce n’est pas la réalité. Et ça rend notre travail plus difficile« . La police, à la télévision, peut résoudre un meurtre et faire inculper un suspect en une heure, « emballé, c’est pesé ». Ils ...

Lire la suite...

Guy Georges

Nom : Guy Rampillon, devenu Guy Georges à 4 ans.Surnom : « La bête de la Bastille », « Le tueur de l’Est Parisien ».Né le : 15 octobre 1962, à Vitry-le-François (Marne) – FranceMort le : encore vivant (condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une période de sûreté de 22 ans) Guy Georges détestait les femmes, toutes les femmes. Et en particulier les jeunes et jolies jeunes femmes qui semblaient heureuses et épanouies. La police détenait son empreinte génétique et aurait pu l’arrêter dès son 5ᵉ meurtre. Mais cette empreinte n’était pas enregistrée dans une base de données informatique. Dans les années 1990, ...

Lire la suite...

Un violeur irlandais a agi durant 40 ans et peut-être tué plus d’une fois

Robert Howard avait été condamné à la perpétuité en 2003 pour avoir étranglé Hannah Williams, une adolescente de 14 ans. Mais le juge avait ordonné que sa sentence reste secrète afin qu’elle n’interfère pas avec les autres procès qu’il allait subir. Ces dernières inculpations ayant été abandonnées, l’étendue des horreurs commises par Howard peut à présent être révélée. Howard, 61 ans, a été relié à huit viols ou tentatives, dont celui d’une dame de 60 ans encore vierge. La police irlandaise cherche à savoir si les responsables d’une série de disparitions irrésolues d’adolescentes, sur une période de 40 ans. Un ...

Lire la suite...

John Armstrong

Nom : John Eric ArmstrongSurnom : « The model sailor » (Le marin modèle)Né en : 1974, à New Bern (Caroline du Nord) – États-UnisMort le : Encore en vie. Emprisonné au pénitencier de Muskegon Heights, Michigan. Un lâche et un minable. Lorsqu’on l’a arrêté, il s’est mis à pleurer. Encore un tueur qui ne se préoccupe que de lui-même. Il était pourtant marié et père de famille.Son problème est qu’il ne supportait pas les prostituées. Il passait ses nuits dans sa Jeep noire, à la recherche de filles qu’il tentait d’étrangler. Arrêté en avril 2000, il a avoué les meurtres de ...

Lire la suite...

Sciences forensiques : le corps

Les « Sciences Forensiques » ?Cet anglicisme barbare désigne à la fois les sciences médico-légales et la criminalistique, voir la criminologie (les anglo-saxons incluent la « forensic psychology » à ces sciences, par exemple). Nous allons ici étudier toutes les sciences légales dédiées au criminel, à la victime et à la scène de crime, aussi bien dans leurs interprétations (et utilisations) anglo-saxonnes que françaises. Cette étude est partagée en deux parties, la première concernant les sciences forensiques ayant directement rapport avec le corps, et la deuxième les sciences ayant plus particulièrement rapport avec la scène de crime ou le criminel. Introduction Edmond Locard Les ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!