Un tueur en série au Botswana

La petite ville de Kanye, au Botswana, vit dans la peur après qu’un tueur en série a fait sa cinquième victime il y a quelques jours.

Les habitants commencent à soupçonner leurs propres voisins et la police a lancé une chasse à l’homme afin d’arrêter l’assassin. La police propose également une grosse récompense à quiconque pourra fournir des informations menant à l’arrestation du tueur. Le commissaire principal de la police régionale, Thebeyame Tsimako, doit se rendre à Kanye afin que les enquêteurs locaux lui expliquent les faits.

Le responsable de la police de Kanye, le Superintendent Mpho Modisaotsile affirment que ses équipes travaillent sans relâche pour appréhender le tueur en série, sans savoir si ces meurtres sont l’œuvre de plusieurs ou d’un seul homme.

– La première victime était Pelonomi Lekgonyana, 17 ans, du quartier de Gabotlhoko. Son corps a été découvert le 29 septembre 2008.
– La seconde victime, Ntlhabisang Kwape, 14 ans, du quartier de Ruele, a été assassinée le 18 mars 2009, en pleine rue.
– La troisième victime avait elle-aussi 14 ans. Etsie Segomotso a été assasinée dans la nuit du 13 au 14 juin 2009, alors qu’elle était sortie s’amuser.
– A peine deux jours plus tard, le tueur faisait une nouvelle victime, Khumoyame Kebonye, 26 ans, du quartier de Sebako.
– La dernière victime, une jeune femme de 30 ans, employée dans un magasin de Kanye, a été assassinée dans la nuit du 24 juin.

Les quartiers dans lesquels les meurtres ont eu lieu sont tous voisins.

La police n’a pas pu confirmer que les victimes avaient été ou non violées, car les corps n’ont pas été examinés par un médecin légiste. Les victimes ont toutes été découvertes habillées, avec des blessures à la tête.

C’est la première fois que la police de Kanye doit faire face à de tels meurtres.

Mpho Modisaotsile a appelé la population locale à aider les enquêteurs et a conseillé aux jeunes femmes de ne pas se promener seule le soir.
Mais après ces six meurtres, les femmes de Kanye redoutent la tombée de la nuit et ne sortent plus de chez elles. Une lycéenne a expliquée aux journalistes que ses amies et elles craignaient pour leur vie : « Je suis terrifiée ». Certaines des victimes vivaient dans son quartier. Ses parents l’empêchent de sortir dès que la nuit tombe.

Des rumeurs affirment que le tueur attire les jeunes femmes dans sa voiture et que c’est un malade mental.

Certains habitants pointent le fait que la police risque d’avoir des difficultés à arrêter le tueur car Kanye est un endroit sauvage et vallonné, accidenté. « Les officiers de polices originaires de Kanye devraient se joindre aux enquêteurs parce qu’ils connaissent mieux les gens d’ici ».

error: Content is protected !!