Tag archives : années 1990

Richard Rogers bientôt jugé dans le New Jersey

Des procureurs du New Jersey veulent qu’un jury soit mis au courant de l’existence de preuves reliant un ancien infirmier accusé des meurtres et démembrement de deux hommes, à des crimes similaires qu’il aurait commis en Pennsylvanie, dans l’état de New York et en Floride. Le procureur du comté d’Ocean cherche à obtenir la permission de présenter des témoignages et des preuves physiques concernant des meurtres qui n’ont pas eu lieu dans son comté, ni même l’état du New Jersey, lors du procès de Richard Rogers. Ce dernier est accusé des meurtres de deux hommes dont on avait retrouvé les corps ...

Lire la suite...

Un violeur irlandais a agi durant 40 ans et peut-être tué plus d’une fois

Robert Howard avait été condamné à la perpétuité en 2003 pour avoir étranglé Hannah Williams, une adolescente de 14 ans. Mais le juge avait ordonné que sa sentence reste secrète afin qu’elle n’interfère pas avec les autres procès qu’il allait subir. Ces dernières inculpations ayant été abandonnées, l’étendue des horreurs commises par Howard peut à présent être révélée. Howard, 61 ans, a été relié à huit viols ou tentatives, dont celui d’une dame de 60 ans encore vierge. La police irlandaise cherche à savoir si les responsables d’une série de disparitions irrésolues d’adolescentes, sur une période de 40 ans. Un ...

Lire la suite...

Fourniret : Des lettres montrent le rôle actif de Monique Olivier

« Des lettres que s’échangeaient le tueur en série présumé Michel Fourniret et son épouse Monique Olivier alors qu’il était en prison en 1987 révèlent que cette dernière a joué un rôle actif dans les meurtres imputés à Fourniret. « Il s’agit de courriers saisis par les enquêteurs belges, au domicile des Fourniret à Sart-Custinne, au moment de l’arrestation de Michel Fourniret pour une tentative d’enlèvement » en juin 2003, a précisé une source judiciaire. Dans ces lettres, Michel Fourniret, alors en détention provisoire à la prison de Fleury-Mérogis pour une série de viols, explique à Monique Olivier, qu’il a rencontrée en tant ...

Lire la suite...

John Glover, un tueur de vieilles dames, s’est suicidé

L’un des tueurs en série les plus célèbres d’Australie, John Glover, 72 ans, surnommé le « Granny Killer » (Tueur de Mamies), s’est pendu dans sa cellule. Il a été découvert par un gardien de la prison de Lithgow (New South Wales) , pendu avec un rideau de douche, vers 13h30. Il était surveillé depuis le mois de mai, après qu’il ait déclaré un cancer et qu’il ait expliqué à un gardien qu’il en avait « assez » et voulait « se tuer ». Il avait été placé dans une cellule particulière et était surveillé 24h/24 au moyen de caméras. John Glover a été emprisonné en ...

Lire la suite...

Cesar Barone

Nom : Adolphe James Rode, alias Jimmy Rode, puis Cesar Francesco BaroneSurnom : aucunNé le : 4 décembre 1960, à Fort Lauderdale (Floride) – Etats UnisMort le : 24 décembre 2009, à l’infirmerie du pénitencier d’état de l’Oregon. Gamin turbulent, adolescent violent et anti-social, Jimmy Rode, transformé à l’âge adulte en Cesar Barone, est finalement devenu un violeur et un assassin. Il s’en prenait plutôt à des femmes plus âgées que lui, les attaquant par surprise dans la région de Hillsboro, dans l’Oregon. Il a été arrêté pour l’agression d’une femme et, lorsque les policiers sont venus perquisitionner chez lui, ...

Lire la suite...

Herbert Baumeister

Nom : Herbert Richard BaumeisterSurnom : aucunNé le : 7 avril 1947, près d’Indianapolis (Indiana) – Etats UnisMort le : 3 juillet 1996 (suicidé) dans le Ontario’s Pinery Provincial Park, au Canada. Encore un Dr Jekyll / Mr Hyde… Bon époux, bon père, patron riche et respecté… Mais il avait un faible pour les jeux érotiques pratiqués avec des homosexuels. Au cours de ces « jeux », il a tué plus d’une vingtaine de jeunes hommes. Il a abandonné les corps de certains sur une autoroute de l’Indiana, il a enterré les autres chez lui.Son épouse a autorisé la police à fouiller ...

Lire la suite...

Francis Heaulme

francis heaulme

Nom : Francis HeaulmeSurnom : « Le routard du crime »Né le : 25 février 1959 à Metz (Moselle) – FranceMort le : Toujours vivant. Emprisonné à la maison d’arrêt de Metz. Heaulme, le « routard du crime », un vagabond alcoolique, a traversé la France de long en large, ne restant jamais au même endroit et semant des cadavres sur son passage. Sans l’opiniâtreté et le flair d’un gendarme, il aurait non seulement pu continuer à tuer, mais n’aurait pas été soupçonné de ses crimes précédents. Son mode opératoire changeant, ses fréquents déplacements, le secret médical de l’institution psychiatrique, sa vie d’errance… : ...

Lire la suite...

Lazarus Mazingane jugé à Johannesburg

Les procès de tueur en série se suivent en Afrique du Sud… Le procès des tueurs du Bruma Lake, Simon Majola et Themba Nkosi était à peine terminé (ils ont été condamnés à la prison à vie) à la Haute Court de Johannesburg, qu’un autre commençait : le tueur en série de Nasrec (banlieue de Johannesburg), Lazarus Tshidiso Mazingane, est jugé en ce moment. Mazingane, 27 ans, est accusé, entre autre, de 17 meurtres et de 22 viols. Il a étranglé ses victimes avec leurs propres vêtements, sur une période de 5 ans, entre mars 1995 et son arrestation en ...

Lire la suite...

Le procés de Stayner continue

Le procès de Stayner continue (voir archives de juillet). Le docteur Silva, psychiatre pour la défense, a témoigné d’une discussion qu’il a eu avec Stayner après son arrestation. Il soutient que Cary Stayner était « mentalement altéré » lorsqu’il a tué Carole Sund, sa fille Julie et leur amie Silvina Pelosso dans la nuit du 15 au 16 février 1999. L’avocate de Stayner essaye de prouver que le tueur n’était pas en possession de ses moyens lorsqu’il a tué les trois femmes. Le Docteur Silva a soutenu que Stayner souffre de plusieurs maladies mentales, notamment un désordre mental du à l’angoisse, un ...

Lire la suite...

Fransisco de Assis Pereira condamné à 121 années de prison

Fransisco de Assis Pereira, un coursier à moto surnommé « le Maniaque du Parc », a avoué en août 1998 avoir violé et assassiné 11 jeunes femmes en 6 mois dans un parc de Sao Paulo, au Brésil. Il a été condamné à 121 années de prison lors du dernier de ses trois procès, pour les meurtres de cinq des jeunes femmes. Il a déjà été condamné à 147 ans de prison lors de ses deux précédents procès. Toutefois, sur les 268 ans cumulés de sa condamnation, Pereira ne va passer que 30 ans en prison, le maximum selon la loi Brésilienne ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!