Etudes

Réflexion sur différents thèmes en relation avec les tueurs en série, leur psychologie, la réponse sociale à ce phénomène, le profiling, etc.

L’enfance des tueurs en série : la cause de leurs crimes ?

famille enfance bundy

Cet article est la traduction d’une étude du Docteur Kenji ABE, de l’Université Toin de Yokohama (“Serial murderers and their early childhood environments”, 2015) sur l’enfance des tueurs en série. Le professeur Abe effectue des recherches sur les effets de la famille et de l’environnement social sur le développement du comportement antisocial. Il est membre du Comité national de conseil des établissements correctionnels du Japon.L’article de Kenji Abe étant particulièrement pointu, je me suis permise de traduire son texte en français, mais également de le simplifier afin qu’il soit plus compréhensible. Résumé Bien qu’il y ait eu des progrès significatifs ...

Lire la suite...

Le syndrome « du garçon d’à côté » chez les tueurs en série

le syndrome du garçon d'à côtéchez les tueurs en série

« Le syndrome du garçon d’à côté chez les tueurs en série » est un article du Docteur Micki Pistorius, qui fut une célèbre profileuse d’Afrique du Sud.Cet article a été publié dans R.I.P.C. (Revue Internationale de Police Criminelle) n°465, publication officielle d’Interpol, en 1997. L’auteur Micki Pictorius est docteur en psychologie. Elle a travaillé comme psychologue expert auprès de l’union des sciences comportementales (Behavioural Sciences Unit) de la police sud-africaine avant d’être affectée à la direction centrale de la police judiciaire (Detective Services Psychology Unit), où elle a créé l’Investigative Psychology Unit (unité de psychologie d’investigation).Cette unité est spécialisée dans les ...

Lire la suite...

Les tueurs en série Chinois

tueurs en série chinois

La Chine censure Internet plus que n’importe quel autre pays au monde. Les recherches y sont filtrées, les sites sont bloqués, les nouvelles « indésirable » sont supprimées et les courriels sont surveillés. Cette censure stricte de la presse et d’Internet donnent l’impression qu’il existe peu de tueurs en série chinois, car leurs crimes horribles font rarement les gros titres. Et pourtant, depuis le début des années 2000, quelques informations ont filtré, qui permettent de comprendre que la Chine est sûrement l’un des pires viviers de tueurs en série au monde. Des informations et des preuves recueillies auprès de spécialistes en médecine ...

Lire la suite...

Comment intégrer la police scientifique en France ?

Oubliez « CSI », « les Experts », le soleil, les grattes-ciel, les équipements ultra-modernes et les grosses voitures…Si vous voulez travailler dans la police scientifique, en France, il vous faudra d’abord passer des concours !Il y a beaucoup d’appelé(e)s et peu d’élu(e)s. Les policiers de scène de crime prélèvent les indices, les techniciens et ingénieurs les analysent en laboratoire. Police Direction Centrale de la Police judiciaireSous-direction de la police technique et scientifique31 avenue Franklin Roosevelt69134 Ecully Cedex > L’Institut National de la Police Scientifique (qui regroupait les laboratoires de la police scientifique en France) est devenu « Service National de la Police Scientifique » en ...

Lire la suite...

Profiler au FBI ?

Après d’innombrables demandes reçues par email, voici une petite mise au point sur le « profiling » et les « profilers » au FBI.Comment entrer au FBI ?Plus précisément : comment devenir profiler au FBI ?(Petite précision : un agent du FBI est un fonctionnaire d’état. Il a donc obligatoirement la nationalité américaine *). Il n’existe pas de « profiler » au FBI. (Voilà, c’est dit ;-))Il y a des agents spéciaux du FBI, ayant une certaine formation et une certaine expérience, qui – entre autre – dressent des profils psychologiques de criminels non identifiés.Pour plus de facilité, nous allons malgré tout employer les termes « profiler » ...

Lire la suite...

Des femmes fascinées par les tueurs

De nombreuses femmes rêvent de trouver un mari dans le couloir de la mort.Les chercheurs tentent de comprendre pourquoi les pires criminels reçoivent tant de propositions de mariage. Article de Peter Fimrite et Michael Taylor, dans le San Francisco Chronicle (27 mars 2005) Scott Peterson Scott Peterson, l’homme reconnu coupable d’avoir assassiné son épouse enceinte, n’était pas dans le couloir de la mort depuis une heure lorsqu’il a reçu sa première demande en mariage d’une femme qui voulait être la nouvelle Madame Peterson.Une trentaine d’appels téléphoniques ont dû être repoussés par les surveillants le jour de son arrivée dans la ...

Lire la suite...

Pas aussi fascinant qu’à la télévision

« Les Experts », « Forensic Files », « Cold Case », « Bones », « RIS Police scientifique », etc. Les séries télévisées en rapport avec le crime n’en finissent pas d’apparaître. Mais la vraie vie est différente de la télévision.Le chef de la police de Muskogee (Oklahoma), Rex Eskridge, assure : « Aucun département de police n’a toutes les choses qu’ils ont à la télé. Trop des choses que les gens croient proviennent de la télé. Ce n’est pas la réalité. Et ça rend notre travail plus difficile« . La police, à la télévision, peut résoudre un meurtre et faire inculper un suspect en une heure, « emballé, c’est pesé ». Ils ...

Lire la suite...

Histoire du profiling criminel

Les origines du profiling criminel peuvent être retracées jusqu’au début des années 1800, avec les travaux de Cesare Lombroso, Alphonse Bertillon, Hans Gross, Ernest Kretschmer… Tous ont apporté leur petite contribution à un champ de connaissances, bien qu’ils soient rarement considérés comme des spécialistes du « profiling criminel », notamment parce que leurs travaux reflétaient souvent les « idées reçues » de leur époque. Le Docteur Brussel, qui a créé les profils psychologiques du tueur fou à la bombe de New York et de l’Étrangleur de Boston (entre autres) est, lui, considéré comme le père du profiling moderne. Un agent du FBI a même ...

Lire la suite...

Médiatisation et sur-médiatisation du phénomène des tueurs en série en France

Je vous propose de lire le mémoire de « Master en Sciences de l’Information et de la Communication » de Blandine Holuigue, de l’Université de Nice, intitulé : « Médiatisation et sur-médiatisation du phénomène des tueurs en série en France : un âge d’or du fait divers, 1980-2005 ». Le mémoire est proposé dans son intégralité. Merci de me permettre de le publier 🙂 Introduction « En ouvrant son téléviseur, en lisant son journal ou en écoutant un flash d’information dans sa voiture, toute personne s’est déjà sentie concernée, au moins une fois, par les exactions d’un tueur en série. En tant que cible médiatique, chaque ...

Lire la suite...

La victimologie

Les professionnels du profilage criminel ont à relever un véritable défi. Alors que les crimes violents augmentent, les profilers usent de toutes les ressources disponibles pour arrêter les agresseurs. L’une de ces ressources est la victimologie, l’étude de la victime du crime.Comment une victime décédée peut-elle aider les enquêteurs ? La réponse repose dans une technique appelée « victimologie ». La victimologie en elle-même est un domaine bien plus large, mais une certaine approche de la victime et du crime (psychologique, criminelle, clinique, etc.) peut permettre de créer une image mentale assez exacte de l’agresseur. Introduction Entre 1989 et 1993, dans la ...

Lire la suite...
error: Content is protected !!